ZINC

Prononciation : zink
Nature : s. m.

Métal qui existe, dans la nature, combiné avec le soufre dans la blende, et à l'état d'hydrate et d'oxyde dans la calamine. Couvrir un toit en zinc.
On coule le zinc dans des moules de fer pour le réduire en saumons, qui pèsent depuis 50 jusqu'à 70 livres ; dans cet état les mineurs le nomment zinc arco, et dans le commerce on le nomme zinc en navettes , Dict. des arts et mét. 1767, Mines
M. de Morveau est le premier qui ait donné, cette année 1780, un procédé pour faire â volonté l'union directe du zinc et du soufre , BUFF. , Min. t. v, p. 403
Le zinc n'était pas connu des anciens ; suivant Bergmann, Paracelse est le premier chimiste qui en ait parlé et qui lui ait donné le nom qu'il porte , FOURCROY , Conn. chim. t. v, p. 359
Il [le zinc] passe beaucoup mieux au laminoir qu'à la filière ; aussi existe-t-il des lames de zinc assez minces, et n'existe-t-il point de fil d'un diamètre très fin , THENARD , Traité de chim. t. I, p. 268, dans POUGENS Fleurs de zinc, zinc sublimé par le feu. On a écrit zing.
Il a donné de nouveaux moyens d'obtenir, dans un degré de pureté plus parfaite, l'argent, le zing, le régule d'antimoine , CONDORCET , Margraaf.
Allem. Zink. On ne croit pas que le mot allemand soit indigène. Richelet dit zain ou zin, antimoine femelle, étain de glace.