VOYANT, ANTE

Prononciation : vo-ian, ian-t' ; quelques-uns disent voi-ian, ian-t'
Nature : adj.

1Qui voit. À l'hospice des Quinze-Vingts, frères voyants, ceux qui voient clair et qui sont mariés à une femme aveugle. Soeurs voyantes, les femmes qui voient clair et qui sont mariées à des aveugles. Substantivement.
Si vous ne voyez pas de témoin qui puisse vous reprocher votre lâcheté dans le monde, si vous avez tendu vos piéges si subtilement qu'ils soient imperceptibles aux regards humains, vous dites : Qui nous a vus ! vous ne comptez donc pas parmi les voyants celui qui habite aux cieux ? , BOSSUET , Sermons, Nécess. de trav. à son salut, 1
2Terme d'hippiatrie. Se dit d'un cheval affecté de myopie. 3Au sens passif, qu'on voit, en parlant des couleurs, des étoffes éclatantes. Une couleur voyante. Une robe voyante. 4S. m. Terme de l'Écriture. Prophète.
Celui qui s'appelle aujourd'hui prophète, s'appelait alors le voyant , SACI , Bible, Rois, I, IX, 9
De toutes parts le peuple de Dieu vient à Silo consulter le voyant , MASS. , Panégyr. St François de Paule. Nom donné aux gnostiques et à d'autres sectaires, pour exprimer leurs prétentions à des connaissances surnaturelles.
5Plaque de tôle ou de bois, moitié noire, moitié blanche, et dont la ligne qui sépare les deux couleurs est horizontale.
On emploie le voyant dans les opérations du nivellement pour déterminer la cote de chaque point, en faisant glisser le voyant, au moyen d'une tige, le long d'une règle graduée , LEGOARANT , 6Terme de marine. Sorte de réflecteurs qu'on place sur des bouées à l'entrée des ports ou dans des passages difficiles, et qui servent à guider les navigateurs. Voyants prismatiques formés par des miroirs qui réfléchissent la lumière du soleil ou des phares voisins. XVIe s.
Il n'y a point de prophete entre nous ; il n'y a plus de voyant , CALVIN , Instit. 378