voracite

Prononciation : vo-ra-si-té
Nature : s. f.

1Avidité à manger. La voracité des oiseaux de proie.
Autrement il [Louis XV] ne se retiendra jamais sur sa voracité , MAINTENON , Lett. à Mme de Ventadour, 14 juin 1715
La voracité n'exclut pas toujours un appétit de préférence , BUFF. , Ois. t. III, p. 414
2Fig. Cupidité comparée à la voracité.
L'esprit économique est très contraire à la voracité des courtisans , BACHAUMONT , Mém. t. XXXV, p. 357
3Fig. Avidité de lecture.
Deux volumes de six cents pages chacun ! votre voracité en viendrait à bout en deux jours , Mlle DE LESPINASSE , Lett. t. I, p. 101
XIVe s.
Quelque soit sa voracité Et son aspre famelité.... , Trait. d'alch. 177
XVIe s.
Il se peut bien faire que le sage use de viande precieuse et delicate sans appetit desordonné et sans voracité , le Bureau du concile de Trente, p. 299
Lat. voracitatem, de vorax, vorace.