VOLTER

Prononciation : vol-té
Nature : v. n.

1Terme d'escrime. Changer de place pour éviter les coups de l'adversaire. 2Ancien terme de marine. Changer de route.
Les autres patrons [de navires] l'imitèrent, à gauche comme lui voltèrent , SCARR. , Virg. III
3Par extension. Faire des pas, des démarches.
M. de Montfort, de très mauvaise humeur d'être obligé de volter pour arranger cette affaire , Silvestre à Desfriches, 4 avril 1763, dans J. DUMESNIL, Hist. des amateurs franç., t. III, p. 166 Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
XVIe s.
Soit que poulain rebelle Ne veuille point tourner, ou soit que façonné Tu le faces volter d'un peuple environné , RONS. , 856
Volte.