volonte

Prononciation : vo-lon-té
Nature : s. f.

1Puissance intérieure par laquelle l'homme et aussi les animaux se déterminent à faire ou à ne pas faire.
Et rien n'est tant à nous que notre volonté , ROTR. , Vencesl. H, 3
La volonté nous détermine, Non l'objet ni l'instinct ; je parle, je chemine, Je sens en moi certain agent ; Tout obéit dans ma machine à ce principe intelligent , LA FONT. , Fabl. X, 1
Quand la volonté, à la volée et sans discussion, se porte à vouloir ou abhorrer , PASC. , Prov. IV
L'esprit croit naturellement, et la volonté aime naturellement , PASC. , Pens. VII, 11, éd. HAVET.
Personne n'ignore qu'il y a deux entrées par où les opinions sont reçues dans l'âme... l'entendement et la volonté , PASC. , Géométr. II
Lesage Locke n'ose prononcer le nom de liberté ; une volonté libre ne lui parait qu'une chimère ; il ne connaît d'autre liberté que la puissance de faire ce qu'on veut , VOLT. , Phil. Newt. I, 4
Notre volonté est une force qui commande à toutes les autres, lorsque nous la dirigeons avec intelligence , BUFF. , Hist. min. Introd. t. VI, p. 164
Il n'est point de volonté où il n'est point de raison de vouloir , Ess. anal. âme, 12
Il n'y a point de véritable volonté sans liberté , J. J. ROUSS. , Ém. IV
Dans un sens plus général, la volonté se prend pour une faculté qui embrasse toutes les opérations qui naissent du besoin , CONDIL. , Oeuv. t. v, p. XCVIII Terme de manége. Volonté gagnée, se dit lorsque le cheval est devenu obéissant.
2Particulièrement, la volonté considérée comme agissante, et, par extension, les actes mêmes de la volonté ; ce qu'une personne veut, prescrit ou désire.
Comment l'appellerai-je ? - Ami de volonté, Ennemi seulement par la nécessité , DU RYER , Scévole, IV, 5
Il s'en faut bien que nous connaissions toutes nos volontés , LA ROCHEFOUC. , Réfl. mor. n° 293
Comme il a volonté.... De me déterminer à l'hymen d'Hippolyte , MOL. , l'Ét. II, 9
Il y a deux principes qui partagent les volontés des hommes, la cupidité et la charité , PASC. , Pens. XV, 7
Je ne fais pas sur cela ma volonté , SÉV. , 115
Je trouve qu'elle doit être louée d'avoir la volonté avec le pouvoir ; car les deux choses sont quasi toujours séparées , SÉV. , 284
Corbinelli est ravi de ces deux volontés, qu'on trouve si bien en soi, sans qu'il soit besoin de les aller chercher si loin , SÉV. , 294
Deux obstacles presque invincibles nous empêchent d'être les maîtres de nos volontés, l'inclination et l'habitude , BOSSUET , Sermons, sur la pénitence, 2
Vos bons désirs, vos volontés imparfaites, vos commencements de vertu , BOSSUET , Méd. sur l'Évang. Dern. sem. du Sauveur, 89e jour.
Comme, si vous ne pouvez pas ce que vous voulez, votre volonté n'est pas satisfaite, de même, si vous ne voulez pas ce qu'il faut, votre volonté n'est pas réglée , BOSSUET , Sermons, Ambition, 1
Le faible des grands politiques et leurs volontés changeantes , BOSSUET , Anne de Gonz.
Le sénat chaque jour et le peuple, irrités De s'ouïr par ma voix dicter vos volontés , RAC. , Brit. IV, 2
Bientôt ils [les flatteurs] vous diront.... Qu'un roi n'a d'autre frein que sa volonté même , RAC. , Ath. IV, 3
Quoique, en jouant du luth, je ne songe pas à tous moments à remuer les doigts, et que je n'aie qu'une volonté générale, il a pourtant fallu que j'aie eu une volonté particulière, ou en commençant cette pièce, ou quand j'ai appris d'abord à jouer du luth, ce qui suffit , FONTEN. , Oeuv. t. IX, p. 340
La volonté de l'homme est bien ambulatoire , REGNARD , le Distr. v, 10
Avoir une volonté, c'est préférer un objet à un autre objet, une situation à une autre situation , BONNET , Ess. anal. âme, 19
Ceux qui ne sont plus ne peuvent nous entendre, et leur volonté sans force porte un caractère touchant et sacré , STAËL , Corinne, XX, 3 En volonté, en voulant.
...S'approche, plus savante, en volonté de lire , RÉGNIER , Sat. III
Demi-volonté, volonté faible.
S'il eût borné toutes les opérations de sa grâce à votre égard, à ces demi-volontés dont le monde est plein , MASS. , Profes. relig. Sermon 4
Le grand défaut de presque tous ceux qui gouvernent, est de n'avoir que des demi-volontés et des demi-moyens , VOLT. , Dict. phil. Vénalité
Toucher la volonté, toucher l'esprit, le coeur.
Misérable ! je puis adoucir des taureaux.... L'enfer tremble, et les cieux, sitôt que je les nomme, Et je ne puis toucher les volontés d'un homme ! , CORN. , Méd. III, 3
Acquérir, gagner les volontés, se concilier les coeurs.
Cette grâce si charmante dont vous gagnez les volontés de tous ceux qui vous voient , VOIT. , Lett. 3
Mon bonheur d'ordinaire M'acquiert les volontés de la fille et du père, Si bien que, de tous deux également chéri, L'un me veut pour son gendre, et l'autre pour mari , CORN. , Méd. I, 1
Avoir de la volonté, être d'un caractère ferme qui tient à ce qu'il veut.
Nous avons plus de force que de volonté ; et c'est souvent pour nous excuser à nous-mêmes, que nous imaginons que les choses sont impossibles , LA ROCHEFOUC. , Max. 30
Par exagération. Cet homme n'a point de volonté, il est toujours de l'avis des autres. Avoir une grande volonté, une volonté forte, bien de la volonté, avoir beaucoup d'ardeur pour ce qu'on entreprend.
Il faut marquer en cette affaire ce qui ne se trouve pas dans les gazettes, la grande volonté des troupes et des officiers par l'espérance de voir bientôt le roi à leur tête , PELLISSON , Lett. hist. t. III, p. 300
Il n'en fait qu'à sa volonté, il est entêté, opiniâtre.
3La volonté de Dieu, ses ordres, ses décrets. Que la volonté de Dieu soit faite.
La volonté du ciel soit faite en toute chose ! , MOL. , Tart. IV, 1
Il faut juger de ce qui est bon ou mauvais par la volonté de Dieu qui ne peut être ni injuste, ni aveugle, et non pas par la nôtre propre, qui est toujours pleine de malice et d'erreur , PASC. , Pens. XXIV, 13 bis.
L'essence du péché consistant à avoir une volonté opposée à celle que nous connaissons en Dieu , PASC. , Lett. à Mlle de Roannez, 5
Si nous ne suivons cette doctrine [le mystère des desseins de la Providence], nous aurons le déplaisir de voir que, rien dans le monde n'étant quasi dans l'ordre, tout s'y passera contre la volonté de celui qui l'a fait , SÉV. , 445
Saint Augustin dit sans hésiter que les volontés humaines ne peuvent pas résister à la volonté de celui qui fait tout ce qu'il lui plaît dans le ciel et dans la terre , BOSSUET , Avert. sur le livre Réflex. mor. v. On dit de même : la volonté du ciel, des cieux.
Il a fait assembler ceux qui savent le mieux Lire en un songe obscur les volontés des cieux.... , RAC. , Esth. II, 1
Dieu en a fait sa volonté, se dit d'une personne qui est morte.
4Les dernières volontés d'une personne, ce qu'une personne veut qui soit fait après sa mort. Acte de dernière volonté, un testament. 5Particulièrement, au plur. Fantaisies, caprices. On ne doit pas laisser suivre à un enfant toutes ses volontés.
Telle est la liberté de l'homme pécheur.... qui, pour trop faire ses volontés, par une étrange contradiction de désirs, s'empêche lui-même d'être ce qu'il veut, c'est-à-dire, heureux , BOSSUET , 4° serm. Vêture, 1
6Bonne, mauvaise volonté, disposition favorable, défavorable, où l'on est pour quelqu'un, pour quelque chose.
La reine connut bien par l'embarras de Son Altesse Royale que sa conduite était plutôt un effet de sa faiblesse que de sa mauvaise volonté , RETZ , Mém. t. II, liv. III, p. 490, dans POUGENS
Je vous prie de bien remercier M. Tribolet, et de me conserver toutes ses bonnes volontés , SÉV. , 18 janv. 1694
Priez-la de vous conserver sa bonne volonté , BOSSUET , Lett. Corn. 57 Dans un autre sens, bonne, mauvaise volonté, disposition à faire tous ses efforts, à ne faire aucun effort. Cet enfant est rempli de bonne volonté.
J'ai bonne volonté ; mais je ne puis encore rien déterminer , BOSSUET , Lett. Corn. 43
Les Polonais, qui formaient son aile droite [d'Auguste, roi de Saxe], s'enfuirent tous dès le commencement de la bataille, les uns par terreur, les autres par mauvaise volonté , VOLT. , Charles XII, 2
Cet officier, ce soldat est de bonne volonté, il est prêt à exécuter les ordres qu'on lui donne, à s'offrir dans les occasions périlleuses. On demanda des hommes de bonne volonté. De bonne volonté, se dit aussi, en mauvaise part, des personnes qui se prêtent à des actes malhonnêtes.
[Un matelot] achète les faveurs de la première fille de bonne volonté qu'il rencontre, sur les ruines des maisons détruites [dans le tremblement de terre à Lisbonne] , VOLT. , Cand. 5
À volonté, loc. adv. à son gré, quand il semble bon. Ce ressort joue à volonté. Billet payable à volonté, billet payable quand celui à qui il est dû voudra être payé. Voiture à volonté, service à volonté, voiture, service de domestique qu'on loue quand on en a besoin. Arme à volonté, commandement militaire de porter l'arme comme il sera plus commode. Les volontés sont libres, se dit quand quelqu'un refuse de faire quelque chose qu'on lui propose.
Monsieur, les volontés sont libres ; que m'importe ? , MOL. , l'Ét. III, 2
B : Ne dit-on pas toux les jours : les volontés sont libres ? - A : Un proverbe n'est pas une raison , VOLT. , Dict. phil. Liberté.
XIIe s.
Ainz me convient otroier et graer Les volentés de mon cuer sans defaire , Couci, II
Et si [je] me sui mis à sa volenté [de ma dame], Que nus travaus mon desir ne refraigne , ib. XI
Mais il convient qu'à sa volenté [je] soie , ib. XX
Toute lor volentez or en iert [sera] accomplie , Sax. X
Quant vit qu'il ne purra faire ses volentez , Th. le mart. 25
XIIIe s.
La volenté du duc fu tele que il refusa , VILLEH. , XXV
Li rois fist de la serve toute sa volenté [jouit d'elle] , Berte, X
Le roy dist à l'amiral [l'émir] que il deist sa volenté , JOINV. , 259
XIVe s.
La mort et les plaies donnent grans tristesces à celi qui est fort, combien que il les soustienne de volenté , ORESME , Éth. 90
Comment ! ce dit li rois, ne sui-je rois nommez, D'Espaigne et de l'onnoursires et couronnez ? Ne puis-je pas bien faire toutes mes volentez ? , Guesclin, 8495
Bonne volenté doit pour oevre estre contée , Baud. de Seb. III, 908
XVe s.
Là furent pris ledit messire Hue le pere et le comte d'Arondel, et amenés par devant la roine pour faire d'eux sa pure volonté , FROISS. , I, I, 20
Et tantost les Anglois les envahirent et assaillirent de grand volonté , FROISS. , I, I, 294
Si entendit-il secretement que le roi estoit en volonté de faire prendre sa soeur, son fils... et de eux remettre au roi d'Angleterre , FROISS. , I, I, 12
Cette obstinée voulenté ne dura pas gramment , LOUIS XI , Nouv.
Je connois la vollonté que mes parens vous portent, qui vous sont tout forts amys, et l'estime en laquelle ils vous ont , l'Amant ressuscité, p. 412, dans LACURNE
À la mienne volonté que [je voudrais que] de mon sang se pust assouvir , ib. p. 391
XVIe s.
Seigneur Dieu, ta saincte voulenté soyt faicte , RAB. , Pant. IV, 21
Rien n'est en nostre puissance que la volonté , MONT. , I, 30
Declarer quelque haineuse volonté envers le proche , MONT. , I, 31
Derniere volenté , MONT. , ib.
Un excellent moyen de gaigner le coeur et la volonté d'aultruy , MONT. , I, 135
Ma volenté de son vouloir est faite ; Je vis en elle, elle vit dedans moy, Ce n'est qu'un coeur, qu'une ame et qu'une foy , RONS. , 755
Berry, voulanté, voulontè ; norm. voulenté ; provenç. voluntat ; espagn. voluntad ; portug. vontade ; ital. volontà ; du latin voluntatem, de volo, je veux (voy. VOULOIR 1). Volonté est refait sur le latin ; l'ancienne forme est volenté, où l'on remarque le changement de un ou on en en ou an, comparable au changement de o en a : domina, dame, occasio, achoison, etc.