VOLATIL, ILE

Prononciation : vo-la-t-il, ti-l'
Nature : adj.

1Qui a la faculté de voler. L'espèce volatile. Les insectes volatils. Fig.
Il n'eut jamais pour vous qu'une estime stérile, Un petit feu léger, vagabond, volatile , REGNARD , le Joueur, II, 2
2Terme de chimie. Qui est susceptible de se réduire en gaz ou en vapeur, soit à la température ordinaire, soit par l'action d'une chaleur plus ou moins élevée.
Les parties les plus volatiles des matières combustibles.... obéissant sans effort à ce mouvement expansif qui leur est communiqué, s'élèvent en vapeurs , BUFF. , Hist. min. Introd. t. VI, p. 37
Les produits volatils disparaissent par l'évaporation dans les changements de vaisseaux, par l'absorption dans les milieux qu'ils traversent , SENNEBIER , Ess. art d'observ. t. III, p. 118
XIVe s.
Par ton feu si chault qu'il ard gent, Cuides tu finer vif argent, Cil qu'est volatil et vulgal, Et non cil dont je faiz metal ? , Nat. à l'alch. err. 29
XVIe s.
Blanc d'oeuf, farine volatile, incorporez ensemble , PARÉ , VI, 15
Les animaux, tant terrestres qu'aquatiques et volatilles , PARÉ , Anim. 2
Provenç. et espagn. volatil ; ital. volatile ; du lat. volatilis, de volare (voy. VOLER 1).