VOLANT

Prononciation : vo-lan
Nature : s. m.

1Petit cône de bois, de liége, etc. percé de plusieurs trous où l'on fait entrer des plumes, et que l'on lance en l'air avec des raquettes.
Ils [les enfants] sont contents, pourvu qu'ils changent de place ; un volant ou une boule suffit , FÉN. , Éduc. filles, 5 On donne aussi ce nom au jeu dans lequel on lance le volant avec des raquettes.
Songez que vous entendrez dire à votre enfant : J'ai dansé toute la nuit avec Mme de la Fayette, j'ai joué au volant et à mille petits jeux.... , SÉV. , 606
Quand un enfant joue au volant, il s'exerce l'oeil et le bras à la justesse , J. J. ROUSS. , Ém. II
2Aile de moulin à vent. Un des quatre volants est cassé.
Nous voyons ces messieurs les galants Marcher écarquillés ainsi que des volants , MOL. , Éc. des mar. I, 1
3Terme de mécanique. Masse pesante animée d'un mouvement de rotation et destinée à prévenir les écarts de vitesse d'un mécanisme, lorsque la force qui le meut ou la résistance qui est à surmonter n'est pas constante. Volant à ailettes, modérateur qui met en jeu la résistance de l'air. 4Terme de métallurgie. Caisse supérieure d'un soufflet, celle qui est mise en mouvement. 5Terme de chasse. Se dit de perches pliantes sur lesquelles les oiseleurs tendent des gluaux. 6Nom donné par les Arabes à certaines compositions formées de salpêtre, de soufre et de charbon, qui avaient la propriété de se mouvoir en brûlant, et qui étaient analogues à nos compositions de poudre à canon. 7Bande d'étoffe plissée ou froncée posée comme garniture sur une jupe, un mantelet, un fichu, etc.
Pas de suaire en toile fine, Mais drapez-moi dans les plis blancs De ma robe de mousseline, De ma robe à treize volants , TH. GAUTIER , Émaux et camées, Coquetterie posthume
8Anciennement, habit en forme de surtout, dont la plus grande partie était sans doublure, pour le rendre plus léger.
Le 28 juillet 1756, il était arrivé chez elle deux hommes.... l'un.... vêtu d'un volant cannelle... , Pièces du procès de Damiens, dans FR. MICHEL, argot Satire sur les cerceaux, paniers, criardes et manteaux volants des femmes, et sur leurs autres ajustements, avec la réponse des femmes, dans FR. MICHEL, ib.
9Volant d'étang, nénuphar. Volant doré, espèce de lépidoptère nocturne. XIIIe s.
Et de tant qu'il muet [moud] à un volant, de tant doit paier li censsier demie censse , TAILLIAR , Recueil, p. 452
Voler 1. Terme d'agriculture et de jardinage. Nom de la faucille dans les environs de Genève, et du croissant ordinaire des jardiniers dans quelques cantons. Faucilles le cent pesant estimé 10 livres, faux ou volants le cent pesant estimé 10 livres, Déclar. du roi, nov. 1640, tarif. XIVe s.
Volin , DU CANGE , volana.
XVe s.
Loys Bonneau ayant un baston ferré appelé volant.... frappa du bout du manche de sondit volant , DU CANGE , ib.
Guillaume Dalmas tenant en sa main ung voulain, autrement dit goyart , DU CANGE , ib.
Vollain ou petite serpe , DU CANGE , ib.
3. VOLANT. Ajoutez : 2Dans la Haute-Garonne, fer volant, sorte de faucille.
Le gendarme T.... s'assurait de F.... qui était armé d'un fer volant..., enfin F.... s'avança vers lui en l'injuriant et en le menaçant de son fer volant ; F.... se dirigea vers le garde particulier B.... et, portant la pointe de son fer volant sur sa poitrine, il lui dit... , Gaz. des Trib. 9-10 mars 1874, p. 237, 1re col.
3Haut volant, instrument de boucherie.
Ils arrachent le vieillard de son lit, et lancent vers lui, l'un [boucher] plusieurs coups de son haut volant, l'autre de sa plane de sabotier , Gaz. des Trib. 14 févr. 1877, p. 153, 1re col.