VOITURIER

Prononciation : voi-tu-rié ; l'r ne se prononce jamais ; au pluriel, l's se lie : des voi-tu-rié-z actifs
Nature : s. m.

1Celui qui fait son métier de voiturer. Voituriers par eau, conducteurs des barques, bateaux et trains de bois.
Les voituriers par terre et par eau sont assujettis, pour la garde et la conservation des choses qui leur sont confiées, aux mêmes obligations que les aubergistes , Code civ. art. 1782
À batelier et voiturier, ne s'y faut jamais fier.
2Adj. Voiturier, voiturière, qui a rapport au voiturage.
De l'industrie locomotive ou voiturière et des voies de communication , BAUDRILLART , Manuel d'écon. polit. IX
XIIIe s.
Et en après si vint uns voituriers de Batpaumes qui aportoit une charge d'encens , Arch. des missions scient. 2° série, t. II, p. 307
S'il fist mener denrées à le [la] bonne vile, pour vendre à voituriers estranges , BEAUMANOIR , XXIX, 18
Voiture. On trouve aussi voituron.