VOISINER

Prononciation : voi-zi-né
Nature : v. n.

Visiter souvent ses voisins. Dans les petites villes on aime à voisiner. Il n'est voisin qui ne voisine, on fréquente ordinairement ses voisins, et aussi ce n'est pas être bon voisin que de ne pas voir ses voisins. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir. XVIe s.
Il s'en alla voir un sien voisin, selon la coutume qu'ils avoient de voisiner en leurs maisons , DESPER. , Contes, LXXIV
Les Rochelois la regardoient d'un mauvais oeil, comme ils font toutes les fortifications qui les voisinent , D'AUB. , Hist. II, 297
Si, l'os estant gasté, la chair qui le voisine prend la couleur du plomb, c'est un très mauvais signe , PARÉ , t. III, p. 645
Voisin ; norm. vésiner ; wallon, vihné.