VOGUE

Prononciation : vo-gh'
Nature : s. f.

1Ancien terme de marine. Allure d'un bâtiment à rames. Avoir de la vogue, bien marcher. Nom donné quelquefois à la partie du plat-bord d'un navire à rames. 2Fig. Réputation, crédit d'une personne, comparés à la vogue puissante d'une galère.
La plupart des gens ne jugent des hommes que par la vogue qu'ils ont ou par leur fortune , LA ROCHEFOUC. , Max. 212
Le rôle de Roxelane l'avait mise en vogue [une actrice] , HAMILT. , Gram. 9
À peine fut-il [le médecin Chirac] fixé à Paris, qu'il y eut une vogue étonnante , FONT. , Chirac
Vous pensez que toute la gloire d'une femme consiste à faire une dépense folle, à se servir de la marchande de modes le plus en vogue , GENLIS , Théât. d'éduc. la Bonne mère, II, 3 Il se dit des choses.
C'est souvent du hasard que naît l'opinion, Et c'est l'opinion qui fait toujours la vogue , LA FONT. , Fabl. VII, 15
L'indifférence des religions avait la vogue en Angleterre, quand les dispersés [les protestants chassés par la révocation de l'édit de Nantes] y sont arrivés , BOSSUET , 6e avert. 3e part. 9
Cette manière de billet a été mise en vogue par les gens d'affaires, pendant la dernière guerre, pour mettre leurs effets à couvert des recherches qu'on pourrait faire contre eux , VAUBAN. , Dîme, p. 88
L'une des grâces de la nature, l'une de ces choses qui embellissent le monde, qui est de tous les temps, et d'une vogue ancienne et populaire , LA BRUY. , XIII
Notre langue a autant de vogue qu'en avait autrefois la langue grecque , VOLT. , Lett. Chabanon, 9 mars 1772
Telle fut l'origine de ces contes moraux qui ont eu depuis tant de vogue en Europe , MARMONTEL , Mém. v.
3Nom, à Genève, en Savoie, en Dauphiné, en Provence, en Languedoc, dans le Forez, dans la Bresse, de la fête annuelle d'un village.
On fut contraint de dresser des feuillées par les rues comme on fait aux vogues de villages , RUBIS , Hist. de Lyon, cité dans le Journ. de Trévoux, juill. 1733, p. 1197
Telle est la tenue dans laquelle on les voit aux vogues ; c'est ainsi qu'ils [les Bressans] appellent ces fêtes rustiques désignées par les Bretons sous le titre d'assemblées , FRANCIS WEY , Article sur le Bressan, dans la Galerie des Français peints par eux-mêmes, Province, t. II, p. 322
XVIe s.
Puis donques que la malediction de Dieu s'est espandue haut et bas, et a la vogue par toutes les regions du monde, à cause de la coulpe d'Adam , CALV. , Instit. 172
Le premier des capitaines atheniens qui apperceut de la terre ceste grosse flotte qui venoit à pleine vogue pour les investir, ce fut Conon , AMYOT , Lysand. 20
Encore fut il plaint et regretté de tout le peuple, comme s'il fust en la plus grande vogue de son credit , AMYOT , Lucullus, 87
Depuis que les bas de soye ont eu le cours et la vogue en ce royaume , CARL. , IV, 27
Quand il se presente à nous quelque doctrine nouvelle, nous avons grande occasion de nous en desfier, et de considerer qu'avant qu'elle feust produicte, sa contraire estoit en vogue , MONT. , II, 330
Charles-Quint se servoit principalement de Flamans et Bourguignons qui avoient la vogue , BRANT. , Buren.
Voy. VOGUER ; wallon, vok. VOGUE. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
Ceux de la garnison de Marualz faisoient une feste comme vogues, où venoient gens de toutes pars , PARADIN , Chron. de Savoye, p. 216