VOCAL, ALE

Prononciation : vo-kal, ka-l'
Nature : adj.

1Qui sert à la production de la voix. Les organes vocaux. 2Qui s'énonce, qui s'exprime au moyen de la voix, par opposition à mental. Oraison vocale, voy. ORAISON. Il se dit aussi par opposition à écrit.
Une preuve vocale mise par écrit n'est jamais qu'une preuve vocale , MONTESQ. , Esp. XXVIII, 44
3Musique vocale, celle qui se chante, à la différence de musique instrumentale.
Comme la musique vocale a précédé de beaucoup l'instrumentale, celle-ci a toujours reçu de l'autre ses tours de chant et sa mesure , J. J. ROUSS. , Lett. sur la mus. franç. Compositeur vocal, celui qui compose des morceaux de chant.
La déclamation, l'exacte ponctuation des paroles doivent être le premier plan du compositeur vocal , GRÉTRY , Méth. pour prél. p. 83
4nm et f Dans quelques communautés, vocaux, vocales, ceux ou celles qui ont droit de suffrage.
Il me suffit, pour justifier mes confrères les docteurs [de la faculté de Paris], de raconter sans déguisement, et comme tout Paris l'a vu, l'histoire de leur signature.... on peut bien assurer que les délibérations les plus solennelles n'ont guère été composées de tant de véritables vocaux , BOSSUET , Signatures des docteurs.
XIVe s.
Voieul, de voix , DU CANGE , vocalis.
XVIe s.
Il est des termes de trois vocalz [voyelles] lesquels sont de une sillabe, comme Dieu, lieu, fieu, etc. , FABRI , Art de rhétor. t. II, f° 6, dans LACURNE
Cette correction voyelle et auriculaire, devotieuse, tira droit à l'ame [à propos de l'effet produit sur un débauché par le nom de Marie] , MONT. , I, 345
Que la philosophie condamne hardiement au mal cette lascheté voyelle [les cris] , MONT. , III, 200
Provenç. et espagn. vocal ; portug. vogal ; ital. vocale ; du lat. vocalis, de vox, voix. Paré a dit vocable : Un des nerfs vocables, VIII, 20.