VITRIOL

Prononciation : vi-tri-ol
Nature : s. m.

1Nom vulgaire de divers sels métalliques, qui ont aujourd'hui le nom chimique de sulfates. Particulièrement, le vitriol, le sulfate de cuivre.
Nous avons en France quelques mines de vitriol naturel , BUFF. , Min. t. III, p. 252
Vitriol ammoniacal, le sulfate d'ammoniaque. Vitriol blanc, vitriol de Goulard, vitriol de zinc, le sulfate de zinc. Vitriol bleu, vitriol de Chypre, vitriol de Vénus, le sulfate de cuivre. Vitriol calcaire, le sulfate de chaux. Vitriol de fer, de plomb, etc. sulfate de fer, de plomb, etc. Vitriol vert, vitriol martial, les sulfates de fer.
2Huile de vitriol, acide sulfurique concentré. On dit aussi vitriol pour huile de vitriol. Fig.
C'est du vitriol, c'est du feu qui coulent dans leurs veines , VOLT. , Cand. 11
3Vitriol végétal, voy. NOSTOC. 4Terme d'alchimie. Faire le vitriol, séparer le pur et l'impur de la matière philosophale. XVIe s.
Tu useras d'un medicament acre, comme eau forte ou huile de vitriol , PARÉ , V, 13
Pouldre de vitriol calciné , PARÉ , VII, 7
Vitriol romain en poudre , PARÉ , VIII, 25
Provenç. vitriol, vetriol ; catal. vidriol ; espagn. vitriolo ; ital. vitriuolo ; du bas-latin vitriolum, de vitrum, verre, à cause de l'apparence vitreuse de ces sulfates. D'après M. Cap, la Science et les savants au XVIe siècle, p. 58, le mot bas-latin paraît pour la première fois dans les ouvrages d'Albert le Grand, appliqué à l'atramentum viride (sulfate de fer).