VITESSE

Prononciation : vi-tè-s'
Nature : s. f.

1Qualité de ce qui se meut vite, parcourt beaucoup d'espace, fait beaucoup de chose en peu de temps. La vitesse de la main. Écrire, parler avec vitesse.
Le voulant secourir, César nous eût surpris ; Vous voyez sa vitesse , CORN. , Pomp. II, 3
Avec quelle furie, avec quelle vitesse Détruis-tu ton ouvrage, inconstante déesse ! , ROTR. , Bélis. v, 4
Alors l'ange du Seigneur le prit [Habacuc] par le haut de la tête, et, le tenant par les cheveux, il le porta avec la vitesse et l'activité d'un esprit céleste jusqu'à Babylone , SACI , Bible, Daniel, XIV, 35
La vitesse est tellement l'attribut des oiseaux, que les plus pesants de cette famille sont encore plus légers à la course que les plus légers d'entre les animaux terrestres , BUFF. , Ois. t. II, p. 318 Gagner quelqu'un de vitesse, le devancer en chemin. Fig. Gagner quelqu'un de vitesse, gagner sur lui l'avantage du temps, de la célérité dans la poursuite de quelque affaire. Fig. Vitesse se dit de ce qui est comparé à un mouvement rapide.
Quoi ! vous voulez aller avec cette vitesse, Et d'un coeur tout d'abord épuiser la tendresse , MOL. , Tart. IV, 5
Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse, Et ne vous piquez pas d'une folle vitesse , BOILEAU , Art. p. I
Plein de volonté pour tout ce qui lui semble honnête, la vitesse de son action égale celle de sa pensée , MARMONTEL , Mém. X
2Terme de mécanique. La vitesse d'un mouvement uniforme est le rapport de l'espace parcouru au temps employé à le parcourir, ou, ce qui revient au même, l'espace parcouru dans l'unité de temps. La vitesse d'un mouvement varié, à un certain moment, est la vitesse de celui des mouvements uniformes élémentaires en lesquels on peut imaginer que le mouvement varié soit décomposé, qui correspondrait à ce moment ; c'est la vitesse du mouvement uniforme qui succéderait au mouvement varié donné, si, à ce moment, la cause de mouvement venait à cesser d'agir ; la vitesse d'un mouvement varié est représentée analytiquement par la dérivée de l'espace considéré comme fonction du temps.
La découverte du grand Galilée, que les espaces parcourus dans le mouvement uniformément accéléré étaient comme les carrés des temps des vitesses.... , VOLT. , Dict. phil. Mouvement
La vitesse absolue est celle d'un corps, considérée en elle-même.... La vitesse relative est celle d'un corps, comparée avec celle d'un autre corps aussi en mouvement.... On appelle vitesse respective celle avec laquelle deux corps s'éloignent l'un de l'autre d'un certain espace dans un temps déterminé , BRISSON , Tr. de ph. t. I, p. 65 Vitesse angulaire d'un point, vitesse dans laquelle, au lieu de considérer les espaces parcourus, on considère les angles décrits. Vitesse aréolaire, celle où l'on considère les aires décrites par le rayon qui joint un point mobile à un point fixe. Terme de balistique. Vitesse initiale, le chemin que parcourt un projectile pendant la première seconde de sa course. Terme d'hydraulique.
Les vitesses d'une eau qui sort d'un tuyau vertical ou incliné sont, à chaque instant, comme les racines des hauteurs de sa surface supérieure, ce qui amène nécessairement la parabole dans toute cette matière , FONT. , Guglielmini.
3Terme de physique. Espace parcouru en un certain intervalle de temps.
On perd toujours en vitesse ce que l'on gagne en force, et réciproquement , BRISSON , Traité de phys. t. I, p. 395
La vitesse d'un corps qui se meut est la faculté qu'il a de parcourir un certain espace en un certain temps ; plus cet espace est grand, et ce temps court, plus la vitesse est considérable , BRISSON , ib. t. I, p. 62
La vitesse de la terre varie dans les diverses saisons de l'année ; elle est d'un trentième environ plus grande en hiver qu'en été , LAPLACE , Exp. III, 2
Les vitesses moyennes des planètes sont réciproques aux racines carrées de leurs moyennes distances au soleil , LAPLACE , ib. II, 4 En physique, on étend la notion de vitesse à toutes les modifications successives, lors même qu'il n'y a pas de mouvement de matière. La vitesse du son, de l'électricité, de la lumière, est la distance à laquelle se propage, dans l'unité de temps, un phénomène sonore, électrique, lumineux. La vitesse est par seconde de 337 mètres pour le son ; de 35000 myriamètres pour la lumière.
4Terme de marine. Ligne de vitesse, ligne de bataille formée sans égard aux postes précédemment assignés aux vaisseaux qui doivent la composer. XIIe s.
Ci parisse [paraisse] vostre vitesce, Vostre valur, vostre proesce , BENOÎT , I, v. 1657
XVIe s.
Le prix de vitesse , AMYOT , Thém. 47
Il court de vistesse sonne mieulx que il court vistement, combien qu'il soit bon langage , ROB. , ESTIENNE, Gram. franç. p. 86
Nous louons.... un levrier de sa vistesse, non de son collier , MONT. , I, 324
Vite.