VITE

Prononciation : vi-t'
Nature : adj.

1Qui se meut avec célérité, avec grande promptitude.
Le pouls est plus vite qu'à l'ordinaire , DESC. , Pass. 99
Tu [lièvre] te vantais d'être si vite ; Qu'as-tu fait de tes pieds ? , LA FONT. , Fabl. v, 17
Monsieur le Grand et le maréchal de Bellefonds courent lundi dans le bois de Boulogne sur des chevaux vites comme des éclairs ; il y a trois mille pistoles de pari pour cette course , SÉV. , 26 nov. 1670
L'acte de la volonté, si on le veut ranger parmi les pensées, se trouvera le plus vite de tous les actes humains, puisqu'il l'est tellement qu'à peine a-t-on le loisir de le sentir , BOSSUET , Ét. d'orais. v, 19
Lorsque David déplora la mort de deux fameux capitaines, il leur donna cet éloge : plus vites que les aigles, plus courageux que les lions , BOSSUET , Louis de Bourbon.
J'ai vu [dit l'Ecclésiaste] que l'on ne commet pas ordinairement ni la course aux plus vites, ni les affaires aux plus sages, ni la guerre aux plus courageux , BOSSUET , 1er sermon pour le jeudi de la 2e sem. de Carême, Provid. I. Fig.
Il ne se pouvait voir de raisonnement plus vite, ni qui courût plus de pays, ni qui revînt plus difficilement au logis , BALZ. , De la cour, 4e disc.
Qui se fait promptement.
Et que leur avint-il en ce vite départ [une mort prématurée pour des enfants] Que laisser promptement une basse demeure.... ? , MALH. , I, 4
2Adv. Avec vitesse.
La Nuit : Et vos ailes aux pieds sont un don de leurs soins [des dieux]. - Mercure : Oui, mais, pour aller plus vite, Est-ce qu'on s'en lasse moins ? , MOL. , Amph. Prol.
Je t'ai fait cette confidence avec franchise, et cela m'est sorti un peu bien vite de la bouche , MOL. , Festin, I, 1
Elle [Thélème] aborda près du palais, Ferma les yeux et passa vite : Mon amant ne sera jamais Dans cet abominable gîte , VOLT. , Thélème et Macar. Aller vite en besogne, ou, simplement, aller vite, être expéditif.
On rapporte.... qu'Ariane fut faite en quarante jours.... on peut aller vite quand on se permet des vers prosaïques, et qu'on sacrifie tous les personnages à un seul , VOLT. , Comm. Corn. Rem. Ariane, Préf.
Fig. Aller vite en besogne, être imprudent, inconsidéré, dissipateur. Fig. Aller vite, être écourté, en parlant de choses.
Je ne veux point dissimuler que cette pièce est une de celles pour qui j'ai le plus d'amitié ; aussi n'y remarquerai-je que ce défaut de la fin qui va trop vite , CORN. , Nicom. Exam.
Fig. Aller vite, bien vite, un peu vite, agir inconsidérément, avec précipitation.
C'est aller un peu vite, et bien tôt m'insulter En soeur de souverain qui cherche à me quitter , CORN. , Pulch. I, 5
Promptement, en peu de temps.
Ce n'est plus ces promptes saillies qu'il savait si vite et si agréablement réparer , BOSSUET , Louis de Bourbon.
La plupart des princes sont comme les enfants : ils caressent vivement, et oublient vite , D'ALEMB. , Dial. Christ. et Descart.
Elliptiquement. Vite, en toute hâte.
Vous moquez-vous de rêver en carrosse, ou peut-être de vous y reposer ? vite, prenez votre livre ou vos papiers , LA BRUY. , VII
Hé vite, hé tôt, monsieur, dépêchez-vous , DANCOURT , Vacances, sc. 5
Au plus vite, le plus promptement qu'il est possible.
Un mort s'en allait tristement S'emparer de son dernier gîte ; Un curé s'en allait gaiement Enterrer ce mort au plus vite , LA FONT. , Fabl. VII, 11
Il n'y a d'autre secret pour échapper à cette harpie [l'envie], que de ne jamais faire d'autre ouvrage que son épitaphe, de ne bâtir que son tombeau, et de se mettre dedans au plus vite , VOLT. , Lett. Mme de Deffant, 4 oct. 1772
XIIIe s.
Remuans fu [Deduit] et preus et vistes ; Plus legier homme ne veïstes, la Rose, 819 Et si fu li quens de Comminges Uns cevaliers à guerre vistes , PH. MOUSKES , ms. p. 724, dans LACURNE
XIVe s.
En la maniere que aucuns servans vistes et hastis qui s'encuerent executer avant que il aient oy tout le commandement , ORESME , Éth. 205
XVe s.
Ferez en eulx, soyez vistes et vers : François perdent leur temps à conseiller , E. DESCHAMPS , Conseils des François.
XVIe s.
Ayant tousjours à l'entour de luy de jeunes hommes que l'on appeloit celeres, c'est à dire, vistes, pour la grande promptitude et celerité de laquelle ils executoient ses mandemens , AMYOT , Rom. 41
Il [Coriolan] ne peut avoir le coeur si dur que de les attendre [sa mère et sa femme] en son siege, ains, en descendant plus viste que le pas, leur alla au devant , AMYOT , Cor. 55
Cette volupté viste et precipiteuse , MONT. , III, 363
Wallon, vitt ; norm. (à Valognes), à la viste, à la vue, cri dans un jeu qui consiste à voir le premier un joueur caché ; ital. visto. On l'a tiré du lat. vegetus, alerte ; mais la forme s'y prête peu. Diez y voit un abréviation de l'adjectif italien avvisto, habile, avisé. Mais visto, viste paraît fait exactement, comme l'esp. l'italien et le provençal vista, vue, et comme le normand viste, vue ; si donc on se laisse diriger par la forme, on arrivera à penser que, comme tôt vient de tostus et proprement veut dire brûlé, de même viste, visto, signifie vu, et veut dire rapide comme la vue.