VISION

Prononciation : vi-zi-on
Nature : s. f.

1Terme de physiologie. Fonction sensoriale par laquelle les yeux mettent l'homme et les animaux en rapport avec le monde extérieur, par l'intermédiaire de la lumière.
Puis, ayant fait une briève description des parties de l'oeil, je dirai particulièrement en quelle sorte se fait la vision , DESC. , Dioptr. I
Les phénomènes de la vision et la manière dont elle s'exécute sont un des points les plus importants de la physique , BRISSON , Traité de phys. t. II, p. 415
Elle [la rétine] est formée par l'épanouissement du nerf optique ; et plusieurs anatomistes la regardent comme l'organe immédiat de la vision , BRISSON , ib. p. 420
2Vision en Dieu, se dit de la théorie idéaliste de Malebranche, pour expliquer la perception des corps par l'esprit, vu que la perception, suivant lui, ne peut s'appliquer directement aux choses créées, et qu'il faut que Dieu en soit l'intermédiaire. 3Terme de théologie. Vision béatifique, dite aussi vision intuitive et faciale, vue de Dieu face à face par les justes aussitôt après la mort.
L'état de la claire vision où sont les bienheureux , PASC. , Prov. XVI
Maintenant ces deux âmes pieuses [le Tellier et Lamoignon].... contemplent ensemble à découvert les lois éternelles d'où les nôtres sont dérivées ; et, si quelque légère trace de nos faibles distinctions paraît encore dans une si simple et si claire vision, elles adorent Dieu en qualité de justice et de règle , BOSSUET , le Tellier.
4Chose surnaturelle que Dieu fait voir en esprit ou par les yeux du corps. Les visions des prophètes.
Dans l'horreur d'une vision de nuit, lorsque le sommeil assoupit davantage tous les sens des hommes , SACI , Bible, Job, IV, 13
Daniel, dans ses admirables visions, a fait passer en un instant devant vos yeux l'empire de Babylone, celui des Mèdes et des Perses, celui d'Alexandre et des Grecs , BOSSUET , Hist. III, 1
Bossuet, en même temps qu'il s'élevait avec un acharnement si impitoyable contre les visions de l'élégant et sensible Fénelon, commentait lui-même, dans l'oraison funèbre d'Anne de Gonzague de Clèves, les deux visions qui avaient opéré la conversion de cette princesse palatine , VOLT. , Dict. phil. Vision de Constantin.
5Chose naturelle que l'on voit en esprit.
Quoi de plus beau et de plus pur que la vision intérieure d'un mort aimé ? , G. SAND , Rev. des Deux-Mond. 1er juin 1872, p. 582
6Vaine image que l'on croit voir, par peur, par rêve, par folie, par superstition, etc.
Le tonnerre gronda, et la vision disparut , VOLT. , Pol. et lég. La voix du curé, 2
De là ces visions, ce spectre, ces accents, Déplorables effets du trouble de nos sens , DUCIS , Hamlet, II, 5
7Fig. Action de viser à, de se représenter en imagination.
C'est une vision de mes soupçons jaloux , CORN. , Attila, IV, 3
Sa vision [de la grande Mademoiselle] était d'épouser M. le Prince, qui était marié, et dont la femme se portait bien , BUSSY , Hist. amour. des Gaules.
Je trouve fort plaisante la vision de comparer le bruit de votre bise à celui de vos dames d'Aix , SÉV. , 1er juin 1689
Je me résous d'aller à Vichy, pour guérir tout au moins mon imagination sur des manières de convulsions à la main gauche, et des visions de vapeurs.... , SÉV. , 13 nov. 1687
Vous m'avez dit vos visions sur la fortune de vos beaux-frères , SÉV. , 12 juin 1680
8Fig. Idée folle, extravagante.
Ce nous est une douce rente que ce monsieur Jourdain, avec les visions de noblesse et de galanterie qu'il est allé se mettre en tête , MOL. , Bourg. gent. I, 1
Ma foi, ma chère soeur, visions toutes claires ! De ces chimères-là vous devez vous défaire , MOL. , Fem. sav. II, 3
La comédie [les Visionnaires] du vendredi nous réjouit beaucoup : nous trouvâmes que c'était la représentation de tout le monde ; chacun a ses visions plus ou moins marquées , SÉV. , 343
Il [M. Chirac] leur présentait [aux malades] dans les occasions l'idée désobligeante, quoique vraie, qu'il y avait de la fantaisie et de la vision dans leurs infirmités , FONTEN. , Chirac
Pour empêcher un auteur de s'égarer dans des visions , J. J. ROUSS. , Ém. I Visions cornues, voy. CORNU.
VISION, VUE. Ces deux mots sont synonymes, en tant qu'exprimant l'action de voir ; ils ne diffèrent qu'en ce que vision est du langage didactique, pendant que vue est de tous les styles. XIIe s.
Une itel visiun li aveit Deus mustrée , Th. le mart. 104
E en ces jurs ne fud nule aperte visiun , Rois, p. 11
XIIIe s.
Par foi, ci ne sai ge respondre, Fors tant que tel decepcion Vient de la folle vision Des yex qui parées les voient , la Rose, 8960
XVe s.
En dormant dans son lit une vision lui vint , FROISS. , II, II, 164
XVIe s.
La vision est action de la faculté visuelle, laquelle est faite en l'oeil , PARÉ , Introd. 9
La foy est une vision des choses qui ne se voient point , CALV. , Instit. 321
Les jeunes gens verront visions, et les anciens songeront songes , CALV. , ib. 1151
.... que des dampnés la grant confusion, C'est qu'ont perdu de Dieu la vision , J. MAROT , V, 209
Quand il est question de limiter chemins.... s'enquiert par tesmoins anciens, confessions de parties, et vision oculaire, et par jugement d'expert , Coust. gén. t. II, p. 685
Prov. visio, vezio ; esp. vision ; it. visione ; du lat. visionem, de visum, supin de videre, voir.