VISIBLE

Prononciation : vi-zi-bl'
Nature : adj.

1Qui peut être vu ; qui est l'objet de la vue.
Il ne se donne point de visible sans lumière ; il ne se donne point de visible sans milieu transparent ; il ne se donne point de visible sans forme ; il ne se donne point de visible sans couleur ; il ne se donne point de visible sans distance ; il ne se donne point de visible sans instrument , POUSSIN , Lett. 7 mars 1665
Tout ce monde visible n'est qu'un trait imperceptible dans l'ample sein de la nature , PASC. , Pens. I, 1, éd. HAVET.
Dieu, qui tire, quand il veut, des trésors de sa providence, ces grandes âmes, qu'il a choisies comme des instruments visibles de sa puissance , FLÉCH. , Turenne.
Quoi ! le monde est visible, et Dieu serait caché ! , VOLT. , Loi nat. I
Hipparque et Ptolémée ont compté dans le ciel 1022 étoiles visibles à la vue simple, c'est-à-dire de la sixième grandeur et au-dessus , BAILLY , Hist. astr. mod. t. II, p. 687
Des fanaux disséminés en nombre suffisant, non pour éclairer, mais pour rendre l'obscurité visible , TH. GAUTIER , le Bien public, 12 mai 1872 Être visible, n'être pas visible, être en état, n'être pas en état de recevoir une visite, vouloir, ne pas vouloir recevoir une visite.
À son appartement je vais voir s'il est jour, Savoir s'il est visible, et lui faire ma cour , BOURSAULT , Fabl. d'Ésope, I, 1
Je ne vous dirai point mes faiblesses ni mes sottises, en rentrant dans Paris ; enfin, je vis l'heure et le moment que je n'étais pas visible , SÉV. , 166
Entrez, monsieur l'officier ; on est visible , BEAUMARCH. , Mar. de Fig. I, 4
2Évident, manifeste.
Il est bon, monsieur, que vous sachiez ce que l'on vous doit, afin que vous ne prétendiez pas exiger des hommes ce qui ne vous est pas dû ; car c'est une injustice visible , PASC. , Cond. des grands. II
La grandeur de l'homme est si visible, qu'elle se tire même de sa misère , ID. , Pens. I, 4
Il [le coadjuteur] me conta la folie de vos bains et comme vous craigniez d'engraisser ; la punition de Dieu est visible sur vous ; après six enfants, que pouviez-vous craindre.... ? , SÉV. , à Mme de Grignan, 16 juin 1677
Les esprits même les plus déréglés n'en rejettent pas l'idée [de Dieu], pour n'avoir point à se reprocher un aveuglement trop visible , BOSSUET , Anne de Gonz.
Que devient cet aveu formel, que l'Église dans l'Écriture est toujours visible ; que les promesses qu'elle a reçues de Jésus-Christ pour sa perpétuelle durée, s'adressent à une Église visible, à une Église qui publie sa foi ? , BOSSUET , Var. XV, 82
De vos songes menteurs l'imposture est visible , RAC. , Athal. II, 7
Il est visible que, pour la sûreté publique, il faudrait mettre quelque différence dans la peine , MONTESQ. , Esp. VI, 16
XVIe s.
Les facultés visible [capable de voir], auditive.... , PARÉ , XV, 52
Leur repentance, consistant en visible et maniable reparation , MONT. , I, 397
Bourguig. voisible ; provenç. vesible, vizible ; esp. visible ; port. visivel ; ital. visibile ; du lat. visibilis, de visum, supin de videre, voir. VISIBLE. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
Visible astoit tote la creature en la disposition del secle [avant la création], alsi com il la veïst [comme si Dieu la voyait] , li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 286