VIRER

Prononciation : vi-ré
Nature : v. n.

1Aller en tournant. Il se joint ordinairement avec tourner. Il ne fait que tourner et virer. 2Terme de marine. Tourner d'un côté sur l'autre. Virer à la côte. Virer au large. Fig.
Julien dit l'apostat avait plus d'esprit que de conduite ; il voulut virer d'abord trop précipitamment , GRIMM , Corresp. t. II, p. 244
On dit qu'un vaisseau vire de bord, quand il tourne horizontalement sur lui-même pour présenter au vent le côté opposé à celui qui le recevait avant cette évolution. Autrefois on disait plus exactement : virer le bord. Si bien qu'à la pointe du jour nous avions le vent ; et, ayant fait la contre-marche et viré le bord par l'arrière-garde, et eux [les Hollandais] l'ayant aussi viré, on fit le signal d'arriver sur eux, Relation du combat de Lipari, 1676, dans JAL. Fig. Virer de bord, changer de conduite, de parti. Un bâtiment vire vent arrière, lorsque, dans le mouvement de rotation qu'il exécute, le vent frappe directement sur sa poupe avant de frapper sur le côté que ce navire veut lui présenter désormais ; il vire vent devant quand, pour tourner, il serre le vent de très près, et met dans la direction du vent sa proue, comme il y met la poupe dans l'autre cas, JAL. Virer à pic, virer jusqu'à ce que le navire soit à pic sur son ancre, c'est-à-dire droit au-dessus. Quand les galions [espagnols] arrivèrent, nous nous contentâmes de virer à pic pour les combattre, s'ils manquaient à saluer, Mém. de Villette-Mursay, 1684, dans JAL. Virer en quille, faire incliner un navire sur l'un de ses côtés, de telle sorte que sa quille vienne au niveau de l'eau. Virer en carène, le faire incliner de telle sorte qu'il montre seulement sa carène. Virer le cabestan, ou, moins exactement, virer au cabestan, faire tourner le cabestan sur son axe à l'aide de ses barres. Vire, vire ! commandement ou excitation que l'on adresse aux hommes rangés sur les barres d'un cabestan, pour qu'ils redoublent d'efforts. Anciennement, virer haut, virer sur l'ancre, c'est-à-dire tourner le cabestan autour duquel est une corde ou une chaîne, au moyen de laquelle on lève l'ancre jusqu'à ce qu'elle soit en haut. Activement. Virer le cap au nord.
3Terme didactique.. Changer, tourner, en parlant de couleurs, de teintes. Certaines couleurs virent au vert par addition d'un alcali.
En l'acidifiant de telle manière qu'elle fasse virer le papier de tournesol au violet rougeâtre , THENARD , Instit. Mém. Acad. scienc. t. III, p. 443
4V. a. Retourner.
Paul-Louis la laisse mûrir à l'air [la terre de bruyère], de temps en temps la vire, la remue , P. L. COUR. , Gaz. du village, n° 4 Fig. Tourner et virer quelqu'un, l'interroger, le sonder.
5Terme de commerce. Virer les parties, payer en fournissant à sa place son propre débiteur, jusqu'à concurrence de ce qu'on doit.
Les faillis et banqueroutiers ne pourront entrer en la loge du change, ni écrire et virer parties , Réglem. des 2 juin et 7 juill. 1667
5Terme de photographie. Virer une épreuve, lui faire subir le virage. XIIe s.
Nu à nu del costé son roit espié [il] li vire , Sax. x
XIIIe s.
En sus de Blancheflor [elle] se trait tousjours et vire , Berte, LXXXVIII
Et cum il s'y fait bon virer [dans une fontaine] , la Rose, 20625
XVIe s.
Et quant j'euz bien viré et reviré Dedans mon lict, et beaucoup souspiré , MAROT , I, 356
Un corps humain ayant deux testes, l'une virée vers l'aultre , RAB. , Garg. I, 8
Ils avoient des chevaux accoustumez de virer en courant , MONT. , I, 364
Tout cela, je le vois en moy aulcunement, selon que je me vire , MONT. , II, 7
J'ay beau le tourner et virer [ce livre] , MONT. , I, II, 324
Aussi pour vray, d'un ouvrage viré [traduit] Quel grand honneur en peut estre tiré ? , LA BOÉTIE , 475
Jamais legere girouette Au vent sitost ne se vira , DESPORTES , Bergeries, Villanelle.
Provenç. virar ; espagn. birar ; du bas-latin virare, qui se trouve dans les lois barbares. Le g ne se changeant pas en v, on ne peut guère songer au latin gyrare, tourner. Aussi Diez pense que le radical de ce mot est dans le lat. viria, bracelet, viriola, d'où virole. VIRER. Ajoutez : 7Contourner.
Les bouées que devaient virer les embarcations engagées pour les courses, distantes l'une de l'autre de 1500 mètres, étaient placées, l'une en amont l'autre en aval du pont , Journ. offic. 19 juill. 1877, p. 5303, 2e col.