VIPEREAU

Prononciation : vi-pe-rô
Nature : s. m.

Le petit d'une vipère. Fig.
Il ne veut le voir que pour le faire décrier par les petits vipereaux qu'il élève à la brochette, et par lesquels il répand contre moi son fade poison dans les Mercures de Neuchâtel , J. J. ROUSS. , Lett. à M. Moultou, Corresp. t. VI, p. 21, dans POUGENS.
XVIe s.
Ce ne sont pas vipereaux furieux, Ne basilics tuant les gens des yeux , MAROT , 1, 250
Dimin. de vipère.