VIOL

Prononciation : vi-ol
Nature : s. m.

Violence faite à une femme que l'on prend de force.
On imagine assez tous les excès, toutes les barbaries où s'emporte alors [dans la prise d'une ville] le soldat, qui n'a plus de frein, et qui regarde comme son droit incontestable le meurtre, le viol, l'incendie, la rapine , VOLT. , Pol. et lég. Fragm. hist. Inde, 14
Au XVIIe siècle, viol commençait à s'introduire. Les grammairiens le combattaient, disant qu'il n'y avait de français que violement. Viol est en usage ; le rapt et le viol sont des crimes qu'on punit de mort, Acad. observ. sur Vaugel. p. 408. Nom verbal de violer.