VILAINEMENT

Prononciation : vi-lè-ne-man
Nature : adv.

D'une vilaine manière. S'enfuir vilainement. Il fait toutes choses vilainement. Il s'est logé vilainement. Il mange vilainement.
Cette somme.... promise à mon fils et à moi, sur quoi nous avons été si vilainement trompés par La Jarie , SÉV. , 8 fév. 1687
Longepierre, avec tout son art, montra vilainement la corde, et se fit honteusement chasser , SAINT-SIMON , 100, 61
XIIIe s.
Ensi se departi li os [l'armée] assés vilainement pour l'occoison des Flamens , Chr. de Rains, p. 231
Il est establi que cil qui jurent vilainement de Dieu et de nostre Dame doivent estre mis en l'esquele [échelle, sorte de punition], une hore du jour , BEAUMANOIR , I, 39
XVe s.
Le connestable desmentit villainement ledit seigneur , COMM. , III, 11
Le comte Jacques qu'il prit et fit mourir vilainement et horriblement , COMM. , VII, 11
Vilaine, et le suffixe ment ; provenç. vilanamen ; espagn. et ital. villanamente.