VIGNE

Prononciation : vi-gn'
Nature : s. f.

1Terme de botanique. Genre de la famille des ampélidées. 2Particulièrement, la plante à tige ligneuse et tortue qui porte le raisin, vitis vinifera, L.
Le produit de sept arpents de vignes par an est de 6300 sesterces, c'est-à-dire de 787 livres 10 sous , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. x, p. 452
Domitien, prince timide, fit arracher les vignes dans la Gaule, de crainte sans doute que cette liqueur [le vin] n'y attirât les barbares, comme elle les avait autrefois attirés en Italie , MONTESQ. , Esp. XXI, 15
Une vigne nouvellement fumée est plus sujette à être endommagée de la gelée qu'une autre , BUFF. , Expér. sur les végét. 4e mém. II
Il existe en Bourgogne plusieurs vignes dont la plantation date de plus de quatre cents ans , GENLIS , Maison rust. t. III, p. 285, dans POUGENS
L'Italie eut des vignes énormes ; elles étaient si hautes en Campanie, qu'on avait établi comme règle que le propriétaire du domaine ferait enterrer ou brûler à ses frais l'ouvrier qui, en les taillant, tomberait et mourrait de sa chute , PASTORET , Instit. Mém. inscr. et belles-lettres, t. v, p. 92
Si la vigne peut passer fleur et ne point couler, on ne saura où mettre tout le vin cette année , P. L. COUR. , Gaz. du village.
Brennus disait aux bons Gaulois : Célébrez un triomphe insigne ; Les champs de Rome ont payé mes exploits, Et j'en rapporte un cep de vigne , BÉRANG. , Brennus. Feuille de vigne, voy. FEUILLE, n° 1.
3Étendue de terre plantée de ceps de vigne. Une vigne d'un hectare.
Je vais faire un tour dans les vignes, et je me rends ici dans un moment , DANCOURT , Impromptu de Suresnes, sc. 1
La vigne célèbre dont le vin est appelé Lacryma Christi, se trouve dans cet endroit, et tout à côté des terres dévastées par la lave , STAËL , Corinne, XI, 4 Vignes pleines ou en plein, celles qui sont plantées en quinconce. Vignes en tailles, vignes développées en surface, sans profondeur. Raisin de vigne, raisin propre à faire du vin, par opposition à raisin de treille ou chasselas, raisin qu'on sert sur les tables. Pêche de vigne, fruit du pêcher venu en plein vent dans les vignes.
4La vigne du Seigneur, vigne qui fait le sujet d'une parabole, Évang. St Matthieu XX. Fig. Travailler à la vigne du Seigneur, s'employer à l'instruction et à la conversion des âmes. Fig. Faire provigner la vigne du Seigneur, ou, simplement, faire provigner la vigne, faire réussir une doctrine, une opinion.
Il est venu des adeptes immédiatement après votre départ ; ils cultiveront la vigne du Seigneur d'un côté, tandis que vous la provignerez de l'autre , VOLT. , Lett. d'Argence, 10 oct. 1764
Adieu, monsieur ; faites provigner la vigne tant que vous pourrez ; il me semble qu'on nous fait manger à présent des raisins un peu amers , VOLT. , Lett. Condorcet, 1er sept. 1772
Fig. Être dans les vignes du Seigneur, ou, elliptiquement, être dans les vignes, être ivre.
Le roi : Où suis-je ? - Zaconin : Par ma foi, vous êtes dans les vignes. - Le roi : D'où peut venir cela ? - Zaconin : C'est que vous avez bu , LEGRAND , Roi de Cocagne, II, 15
Mettre le pied dans la vigne du Seigneur, s'enivrer.
5Fig. La vigne de l'abbé, la vigne de l'évêque, une vie de délices.
...Ce couple si charmant, Toujours d'accord, de plus en plus s'aimant... Se promettait la vigne de l'abbé , LA FONT. , Aveux indiscrets.
6Anciennement. Maisons de plaisance aux environs de Rome et de certaines villes d'Italie ; aujourd'hui on dit villa. La vigne Borghèse. La vigne Aldobrandine. 7Vigne blanche, un des noms vulgaires de la bryone. Vigne vierge, nom vulgaire du cissus quinquefolia, Desf. cultivé en berceaux. Vigne de Judée, vigne sauvage, douce-amère. Vigne noire ou taminier, deux noms vulgaires du taminier commun, asparagées, dit aussi couleuvrée noire et sceau de Notre-Dame. Vigne du Nord, houblon. Poire de vigne, nom d'une poire d'automne. 8Terme d'alchimie. Vigne des sages, la pierre du premier ordre réduite en eau rectifiée. 9Ancienne machine de guerre, consistant en cabanes faites en claies et portées sur des roues, pour établir des communications abritées entre les ouvrages de l'assiégeant. Un mariage de Jean des vignes, voy. JEAN, n° 9. Quand nous serons morts, fera les vignes qui pourra, nous ne nous embarrassons point de ce qui se fera après notre mort. Il ne se soucie pas qui fera les vignes après sa mort, se dit d'un homme sans souci. La vigne à mon oncle, voy. ONCLE, n° 1. Vigne double, si elle est close. XIIe s.
Naboth de Jezrael out une vigne veisine e mult près del paleis lu rei Achab , Rois, 329
XIIIe s.
Et mirent tout le pays en feu et en flame, et prendoient proies, et gastoient blés et vingnes et gardins , Chr. de Rains, p. 74
Les demandes reeles sont quant on demande heritage, terres, bois, prés, vingnes, yaues, justiches... , BEAUMAN. , VI, 32
Je sai de reisins a plenté [il y a abondance de raisins] En une vine près de ci , Ren. 23155
XVe s.
Et sailloient de vigne en vigne et de fossé en fossé pour eux sauver , FROISS. , II, III, 100
En la vigne jusqu'au peschier Estes bouté, mon filz très chier, Dont, par ma foy, suis très joyeulx, Quant de rimes vous voy songneux , CH. D'ORL. , Rondel 72
XVIe s.
Les machines desquelles les anciens usoient pour forcer les villes, comme sont beliers, chevaux, vignes, tortues, balistes, etc. , PARÉ , IX, Préf.
Se mettre dedans la vigne jusques au pescher , COTGRAVE ,
Et y a moins de mal souvent à perdre sa vigne qu'à la plaider , MONT. , III, 48
Picard, vaine ; Berry, veigne, veingne ; bourguig. veigne ; wallon, veign ; provenç. vinha, vinna ; catal. vinya ; espagn. viña ; portug vinha ; ital. vigna ; du latin vinea, qui vient de vinum, vin. à côté de vigne, l'ancienne langue avait vit, de vitis : XIIIe siècle.
Comme viz habundans es costez de ta meson , Psautier, f° 160