VIELLER

Prononciation : viè-lé, ou vi-è-lé
Nature : v. n.

1Jouer de la vielle. 2Populairement et fig. User de longueurs inutiles. Pourquoi tant vieller ? XIIIe s.
Atant se metent à la voie ; Renart viele et fait grant joie , Ren. 12630
Si avient bien à bacheler Que il sache de vieler, De fleüter et de dancier , la Rose, 2217
Il [Blondel] prist sa viiele, et comencha à vieler une note, et en violant se delitoit , Chr. de Reins, p. 55
XVe s.
Il [Orphée] chanta et viella si doucement que tous les tourmens d'enfer cesserent , Perceforest, t. II, f° 73
Vielle.