VIDI AQUAM

Prononciation : vi-di-a-kouam'
Nature : s. m.

Locution latine qui se disait familièrement pour se sauver, prendre la fuite.
Vous ferez beaucoup plus que le preux et vaillant Achille ; car il est mort par le talon, et les vôtres [talons] vous sauveront la vie, en faisant vidi aquam, l'eau bénite de Pâques , la Comédie des proverbes, III, 3, 1633
XVIe s.
D'Aumont, dans ce mesme moment, Voulut avecque bonne escorte Du grand chastel saisir la porte ; Mais il fut bientost rechassé, Et par après bien repoussé Avec Biron dans la Calandre, Où on leur fist bientost aprendre Le chemin de vidi aquam, Sous peine d'un bon requiam , Récit véritable de ce qui s'est passé aux barricades de 1588, dans CH. NISARD, Parisianismes, p. 208
M. Ch. Nisard dit que c'est une allusion à l'antienne qu'on chante le jour de Pâques, lors de l'aspersion de l'eau bénite : vidi aquam egredientem de templo.... omnes ad quos pervenit aqua ista salvi facti sunt : J'ai vu l'eau.... et tous ceux à qui elle est parvenue ont été sauvés.