VIDER

Prononciation : vi-dé
Nature : v. a.

1Rendre vide. Vider un tonneau, un sac, un étang. Fig.
Vidons notre coeur de toute autre chose ; car, si le Père seul nous suffit, nous n'avons pas besoin des biens que nos sens goûtent par eux-mêmes, encore moins des richesses qui.... , BOSSUET , Méd. sur l'Év. la Cène, 83e jour.
Vider un verre, une bouteille, boire la liqueur qui y est contenue. Fig. Vider les bouteilles, les pots, les verres, boire beaucoup, faire la débauche. Fig. Vider son coffre-fort, débourser beaucoup d'argent.
2Vider une volaille, du gibier, un poisson, en ôter les entrailles. Vider des terres, emporter des décombres, ôter de la terre d'un lieu, pour abaisser une place. Terme d'eaux et forêts. Vider les ventes, enlever tout le bois abattu. 3Ôter ce qui est au milieu d'une chose, y faire des ouvertures. Vider une clé, un canon etc. Enlever d'une chose ce qui l'empêche d'avoir une forme régulière. Vider une roue, un cercle. Vider un peigne, rendre égaux tous les trous qui sont aux pieds des dents du peigne, et qui tiennent au dos. Vider du drap, du satin, du velours, le figurer en le découpant, en le perçant à jour. 4Faire sortir des personnes hors d'un lieu qui les renferme. Vider une prison. Vider un hôpital. Par extension. Faire périr les personnes renfermées en un lieu. Le typhus a vidé cet hôpital. 5Sortir d'un lieu, d'une contrée, par crainte ou par autorité de justice.
Et si, sur un édit des pâtres de Nubie, Les lions de Barca videraient la Libye , BOILEAU , Sat. VIII
Il [le sultan] vous avait ordonné de vider la Podolie ; vous avez fort mal obéi ; j'ose me flatter à la fin que vous lui ordonnerez de vider Constantinople, et qu'il vous obéira , VOLT. , Lett. à Catherine II, 31 août 1771
Le phénix, affligé du mal que l'indiscrétion du merle avait causé, fit ordonner à tous les merles de vider le pays ; et c'est depuis ce temps qu'il ne s'en trouve plus sur le bord du Gange , VOLT. , Pr. de Babyl. 4 Absolument.
Vidons, vidons sur l'heure , MOL. , l'Ét. IV, 8
Ce n'est rien seulement qu'une sommation, Un ordre de vider d'ici, vous et les vôtres , MOL. , Tart. v, 4
Madame de Maintenon, qui ne vidait point pour couler dans le grand cabinet à l'ordinaire, eut parmi son trouble.... , ST.-SIM. , 271, 156
Terme de vénerie. Vider l'enceinte, se dit d'un animal qui, après y avoir été détourné, ne s'y trouve plus. Terme de fauconnerie. Faire vider le gibier, le faire partir quand les oiseaux sont montés et détournés.
6Purger.
Et je ne voulais plus qu'une douzaine de médecines pour vider le fond du sac , MOL. , Mal. imag. III, 6 En termes de fauconnerie, vider un oiseau, le purger. Terme de maréchalerie. Vider un cheval, passer la main dans son fondement pour en retirer les crottins.
7Évacuer, rendre par le haut ou par le bas.
Il se fit une évacuation si extraordinaire.... qu'elle-même [la reine] dit tout haut.... que c'était ce qu'elle avait vidé qui lui avait donné ces convulsions , SÉV. , 24 nov. 1664 Cette médecine lui a fait vider beaucoup de bile, elle lui a fait évacuer par les selles beaucoup de bile.
8Vider les arçons, voy. ARÇON. 9Vider une pièce d'étoffe, la laisser trop longtemps à la foulerie, de sorte qu'elle perde de la largeur prescrite. 10Terme de palais. Vider ses mains, remettre à une personne désignée par la justice l'argent qu'on avait entre les mains. 11Vider les lots, expression dont se servaient à Paris les crieuses de vieux chapeaux, pour signifier partager entre elles les vieilles hardes qu'elles avaient achetées en commun. 12Fig. Régler, terminer, décider.
Seigneur, quand par le fer les choses sont vidées, La justice et le droit sont de vaines idées , CORN. , Pomp. I, 1
Le roi parut d'abord ne s'en vouloir pas mêler, et souhaiter que les maréchaux des logis vidassent la question sans la faire aller jusqu'à lui , PELLISSON , Lett. hist. t. I, p. 3
Petits princes, videz vos débats entre vous ; De recourir aux rois vous seriez de grands fous , LA FONT. , Fabl. IV, 4
Laissez-moi, madame, je vous prie, Vider mes intérêts moi-même là-dessus , MOL. , Mis. v, 6
Adieu, videz sans moi tout ce que vous aurez , MOL. , Fâch. III, 4
Il faut que par le sang l'affaire soit vidée , MOL. , le Dép. v, 9
Si vous prenez le chemin de vous éclaircir avec l'archevêque [d'Aix].... vous viderez bien des affaires en peu de temps , SÉV. , 17 janv. 1689
La fin de la querelle fut, qu'ils résolurent de vider leur différend à la pointe de l'épée, et deux contre deux , LESAGE , Est. Gonz. 46
Le roi commit des membres de son conseil d'État pour vider les procès en dernier ressort , VOLT. , Louis XV, 36 Vider ses comptes, les terminer.
13Se vider, v. réfl. Devenir vide, se désemplir. La bouteille se vide à la ronde. La salle se vidait lentement.
Plus le vase versait, moins il s'allait vidant , LA FONT. , Phil. et Bauc.
Comme, chemin faisant, sa bourse [d'un archimandrite] s'emplissait plus qu'elle ne se vidait, il craignait peu les détours , J. J. ROUSS. , Conf. IV Se vider, se dit d'un cheval qui rend fréquemment ses excréments. Ce chien se vide, il rend ses excréments.
XIIe s.
Remembrere seies, sire, des filz Edom, el jur de Jerusalem, chi dient : voidez, voidez desqu'al fundament en li , Liber psalm. p. 213
Et ces dix livres li convenra il paier, u le [la] vile widier dedens quinze jors , TAILLIAR , Recueil, p. 493
[à] Set Arabis [il] fait les arçons voider , Ronc. p. 73
Car ainceis ne l'osast nuls escumenier, Mais qu'um li peüst bien faire iglise voidier , Th. le mart. 61
XIIIe s.
Il vous donra volentiers de son avoir, par tel covent que vous li vuiderés sa terre , VILLEH. , LXVI
Vostre chambre [je] ferai de toutes pars vuidier , Berte, X
Si m'aït Dix ! aincois auroit Cil qui me veut, la mer vidie, Que il ait jà ma compagnie , Bl. et Jeh. 2244
Qui cointes est, il en vaut miez : Por quoi il soit d'orgoil vuidiés, Qu'il ne soit fox n'outrecuidiés , la Rose, 2149
Ples fu à Creil d'un home qui voloit widier le païs, et devoit à plusors persones , BEAUMANOIR , XXXIV, 52
[Frédéric] affama la cité de Venise, si que li citoien s'en vinrent al apostole [au pape] et li distrent que il amoient miex que il vidast la cité que il morussent de faim , BRUN. LATINI , Trésor, p. 90
XIVe s.
Et quant à Saint Mor vindrent, si se sont escriez : Vuidez trestous de ci , Guesclin. 18567
Pour vider la cambre privée [latrines] de la prison Barriane, dite aussi aisemance , Compt. de Valenciennes, (comm. par M. Caffiaux)
XVe s.
Si fut ledit messire Philippe d'Artois comte d'Eu et connestable de France, après ce qu'il fut mort, vidé et embaumé et en tel estat en un sarcus rapporté en France , FROISS. , III, IV, 58
Et savez vous où elle [une allée souterraine] vuide, n'où elle aborde ? dist messire Gaucher. Ouy, monseigneur, dit-il, elle vuide en un bois qui n'est pas loin d'icy , FROISS. , III, p. 72, dans LACURNE
Ce premier coup ils se consuyvirent sur les heaumes ; mais les coups vuiderent ; ils passerent outre, et firent leur tour , FROISS. , IV, p. 52, dans LACURNE
Je me vuiderai du chastel celéement au plus tost que je pourray , Perceforest, t. II, f° 146
Je tiens ce point pour vuidé , COMM. , VI, Conclusion.
XVIe s.
Quand il fut à mi-chemin, il fut pressé de vider son clystere , DESPER. , Contes, XCIV
Si furent les Grecs assemblez au lieu mesme, pour vuider ce different , AMYOT , Arist. 48
Les villes se vuiderent toutes pour aller au devant de luy , AMYOT , Pomp. 61
Celuy qui vuide ma chaise percée sait bien qu'il n'en est rien [que je ne suis pas fils du soleil, paroles d'Antigenus] , MONT. , I, 328
Il avoit prié que ses enfants vuidassent, par armes, la succession de son estat , MONT. , I, 404
Vuider et desmunir la memoire , MONT. , II, 218
Vide ; wallon, vûdi ; provenç. voiar, voyar, vueiar, vuiar, voidar ; cat. vuydar. VIDER. Ajoutez : 14Terme juridique. Vider un délibéré, prononcer un jugement après avoir délibéré.
Aujourd'hui, la cour, vidant son délibéré, a confirmé le jugement de première instance qui ordonne... , Gaz. des Trib. 4-5 août 1873, p. 749, 2e col.