VIDAME

Prononciation : vi-da-m'
Nature : s. m.

1Celui qui tenait des terres d'un évêché, à condition d'en défendre le temporel, et commandait ses troupes.
Je portai le nom de vidame de Chartres, et je fus élevé avec grand soin , SAINT-SIMON , 1, 20 Il y avait aussi des vidames dans les abbayes.
2Celui qui possédait quelqu'une de ces terres érigées en fief héréditaire. XIIIe s.
Quant li rois entendi teus [telles] paroles, si en fu moult courouciés et manda le comte de Chartres, le comte de Sansoirre, qui prudome estoit, le vidame de Cassiadun.... , Chr. de Rains, p. 62
XVIe s.
Le mariaige du roy d'Hespaigne avec Madame, duquel ledit duc d'Alve devoit estre vidame , CARL. , VII, 23
Et ne dormirent ni luy ni le vidomne Consilii , Bibl. des ch. 2e série, t. II, p. 387
Vice 2..., et dame, s. m. qui représente le lat. dominus, seigneur : proprement vice-seigneur. Pour le changement de l'o en a dans le mot, voy. DAMOISEAU, DAME, etc. Le bas-lat. dit vice-dominus.