VICARIAT

Prononciation : vi-ka-ri-a ; le t ne se lie pas
Nature : s. m.

1Fonction, emploi du vicaire. Le vicariat d'une paroisse. Le grand vicariat du diocèse.
L'empereur Louis, qui s'était repenti d'avoir donné le vicariat d'Italie à un roi de Bohême, guerrier et puissant, se repent d'avoir donné le vicariat d'Allemagne à un roi plus puissant et plus guerrier , VOLT. , Ann. Emp. Louis V, 1340
2Territoire sur lequel s'étend le pouvoir du vicaire. 3Le temps pendant lequel on a été vicaire d'une paroisse. 4Logement du vicaire d'une paroisse. 5Synonyme de succursale ou vicairie. Chaque année s'augmente le nombre des chapelles qui, sous le titre de succursales ou de vicariats, prennent part à la distribution du crédit, Monit. univ. 13 sept. 1867, p. 934, 2e col. XVe s.
Le vicariat [procuration], contenant la puissance baillée par l'arcevesque de Tours à maistre Jehan de Plains son official, et au moyen duquel a esté par ledit de Plains, comme vicaire, fait collation d'icelle cure.... , DU CANGE , vicariatus.
XVIe s.
...Entreprise qu'on a parfois dissimulée et tolerée en la personne du pape, mais non d'autre, quelque delegation, vicariat ou faculté qu'il eus de sa sainteté , P. PITHOU , 55
Vicaire.