VIBRER

Prononciation : vi-bré
Nature : v. n.

Terme de physique. Exécuter des vibrations. Une corde qui vibre. Par extension.
Ton âme [d'une chanteuse] dont l'écho vibre dans chaque oreille , LAMART. , Harm VI, 3
Fig. Faire vibrer les cordes sensibles de l'âme, toucher, émouvoir. Néologisme. La voix vibre, faire vibrer la voix, sorte d'euphémisme, sous lequel les chanteurs fatigués ou qui ne peuvent pas tenir la note, déguisent le battement qui en résulte, qui n'est au fond qu'un chevrotement. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Lat. vibrare, être brandi, s'agiter, vibrer, qui se rapporte au sanscrit védique jivri, vacillant, branlant. VIBRER. Ajoutez : 2En termes de théâtre, prononcer sans grasseyer.
Prononcer la lettre r sans grasseyement, c'est la faire rouler, c'est la faire vibrer ; on dit, en langage de théâtre, de quelqu'un qui ne grasseye pas : il vibre , LEGOUVÉ , le Temps, 1877 En un autre sens, vibrer ou faire vibrer la voix, euphémisme pour exprimer le chevrottement si commun aujourd'hui que l'on fait crier les chanteurs à tue-tête.