VERTUEUX, EUSE

Prononciation : vèr-tu-eû, eû-z'
Nature : adj.

1Qui a de la vertu.
On approcha d'elle [Marie-Thérèse] tout ce que l'Espagne avait de plus vertueux, et de plus habile , BOSSUET , Mar.-Thér.
Assez faible de corps, assez doux de visage, Ni petit, ni trop grand, très peu voluptueux, Ami de la vertu plutôt que vertueux , BOILEAU , Épître x.
Un jour seul ne fait point d'un mortel vertueux Un perfide assassin, un lâche incestueux , RAC. , Phèd. IV, 2
Un des plus graves et des plus laborieux ministres [Turgot] qu'ait jamais eus la France, comme un des plus vertueux , VOLT. , Mél. litt. Obs. sur Tristram Shandy.
Jusque-là j'avais été bon, dès lors je devins vertueux, ou du moins enivré de la vertu , J. J. ROUSS. , Confess. IX
Il y a bien de la différence entre l'homme vertueux et celui qui a des vertus , J. J. ROUSS. , Disc. vert. des héros. Substantivement.
Rechercher.... s'il ne veut point être aimé des hommes pour d'autres motifs que pour celui de leur profiter, et, en un mot, s'il n'est point plutôt un superbe qu'un vertueux , BOSSUET , Concupisc. 17
Voilà précisément, mes frères, la situation.... de ces vertueux du siècle, de ces personnes irréprochables selon le monde dont je parle , MASS. , Carême, Mauv. riche.
Le prudent se fait du bien, le vertueux en fait aux hommes , VOLT. , Dict. phil. Vertu.
Les vertueux, se disait des partisans de Robespierre, par opposition aux pourris et corrompus.
2Pudique, chaste, en parlant des femmes.
Ah ! seigneur, la princesse est vertueuse au point... , MOL. , D. Garc. IV, 7 Substantivement.
On voit de fausses vertueuses Dont l'orgueil est sans égal , GOMBAUT , Épigr. II, 72
3Qui est inspiré par la vertu. Action vertueuse. Passion vertueuse.
Un vertueux remords n'a point touché mon âme , CORN. , Cinna, v. 3
XIe s.
E vertuus e vassal cumbatant , Ch. de Rol. CXXIII
XIIe s.
Li cuens Guillaumes fu chevaliers eslis, Et vertuous, corageus et hardis , Bat. d'Aleschans, v. 5501
XIIIe s.
Dementres qu'il iert [pendant qu'il était] en son vertueux [vigoureux] aage , Psautier, f° 121
XIVe s.
Cestui homme qui en autres choses estoit vertueux et nobles , BERCHEURE , f° 19
Les autres qui mettent felicité es biens de l'ame si sont et ont esté peu de hommes vertueux et glorieux et de grande renommée , ORESME , Éth. 18
Doubtant la fureur et ire d'icellui feu son frere, qui estoit plus jeune, fort et vertueux que lui , DU CANGE , virtus.
XVe s.
Le bon doit amer et affectuer le bon, le noble le noble, le vertueux le vertueux, par la consemblableté de mesure qui est entre eux , G. CHASTELAIN , Exposition sur vérité mal prise.
Prov. vertuos, vertudos ; cat. virtuos ; esp. et it. virtuoso ; du lat. virtuosus, de virtus, vertu.