VERRIER

Prononciation : vè-rié ; l'r ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des vè-rié-z habiles
Nature : s. m.

1Ouvrier qui fait du verre et des ouvrages de verre.
Le métier de verrier ne dérogeait point à noblesse , Dict. de l'Académie Adj. Gentilhomme verrier, gentilhomme qui travaillait en verrerie.
2Celui qui vend des ouvrages de verre, soit en boutique, soit dans les rues. Verrier en ce sens a vieilli, et l'on dit faïencier. Il va, il court comme un verrier déchargé, se dit d'un homme qui marche vite et légèrement. 3Espèce de panier dans lequel on range les verres à boire, les carafes, etc. 4Artiste verrier, peintre verrier, celui qui fait des vitraux peints, des peintures sur verre. 5Le savon des verriers, le manganèse. XIVe s.
À Willaume le vairier pour II noes [neufs] peniaus [panneaux] de vairerie mis as fenestres.... , Comptes de Valenciennes (comm. par M. Caffiaux)
XVe s.
Le dit Annieul dist que, ja soit ce qu'il fust voirrier, si ne poindoit il point et ne sçavoit poindre , DE LABORDE , Émaux, p. 538
À Estienne de Salles, verrier, pour deux lozenges de verre mises aux verrieres de la chambre du retrait dudit seigneur le roy , DE LABORDE , ib.
Provenç. veirier ; catal. vidrier ; esp. vidriero ; port. vidreire ; ital. vitraio ; du lat. vitrarius, de vitrum, verre.