verriere

Prononciation : vè-riè-r'
Nature : s. f.

1Cuvette remplie d'eau dans laquelle on place les verres. 2Verrière ou verrine, morceau de verre placé au devant des châsses, des reliquaires ou des tableaux pour les conserver. 3Grande fenêtre ornée de vitraux peints. Les verrières des cathédrales gothiques. XIIIe s.
Sa face est de color très fine Plus clere que nen est verrine , Fl. et Bl. 2885
N'i a fenestre ne verriere Qui rende clarté ne lumiere ; Ainz est la meson si obscure C'on n'i verra jà soleil luire , RUTEB. , I, 134
Entailées i sunt les peres [pierres], E à estoires les vereres , Édouard le conf. v. 2302
XIVe s.
Quant le soleil luist et encontre un drap vert ou par une verriere verte, les choses opposites semblent estre vertes , ORESME , Éth. 23
XVe s.
La roine de France fut sur le point d'estre moult mesaisée, et convint une verriere rompre qui estoit derriere li pour avoir vent et air , FROISS. , III, IV, 1
Pour XX pieces de bois à faire cassiz de voirrieres de papiers servant aux fenestres des chambres, là où l'on fait lesdiz ouvrages , DE LABORDE , Émaux, p. 539
XVIe s.
Comme soleil passe sans ouverture Par la verriere, ainsi.... , J. MAROT , V, 334
Lors on verra sans lunette ou verrine, Qui est plus digne à qui l'honneur s'adresse.... , J. MAROT , V, 220
Une image d'argent doré de sainct René, portant une verriere devant luy , DE LABORDE , Émaux, p. 539
Verre ; bourg. voraire, vouaixere, vitre, fenêtre ; prov. veiriera, ruche de verre ; it. vetriera. VERRIÈRE. Ajoutez : 4Espèce de seau ou bac en plaqué, qui sert à placer sur le comptoir des marchands de vin, cafetiers, etc. les verres propres