VERMOULU, UE

Prononciation : vèr-mou-lu, lue
Nature : adj.

1Piqué, percé par les vers.
Cette croix était alors à moitié entourée d'eau ; son bois était rongé de mousse, et le pélican du désert aimait à se percher sur ses bras vermoulus , CHATEAUBR. , Atala, Épilogue. Fig.
Sceptres, glaives, faisceaux, haches, houlette, armure, Symboles vermoulus, fondent sous votre main , LAMART. , Harm. IV, 13
2Réduit à l'état de vermoulure (employé comme participe).
Silencieux réduit [une bibliothèque], où des rayons de bois, Par l'âge vermoulus.... , LAMART. , Harm. II, 12
XIIIe s.
S'on voit le fust du pressoir viés [vieux] ou vermolu , BEAUMANOIR , XXXVIII, 19
XVIe s.
C'est la pire et plus petite partie de nous, fresle et vermoulue , AMYOT , De la tranq. d'âme, 36
Lances vermoulues , AMYOT , Numa, 32
On scie aussi les cartilages vermolus , PARÉ , Introd. 2
Ver, et moulu : moulu par les vers. Berry, vermoulu ; wall. viermoyeu ; bourg. varmôlu.