VERMICULAIRE

Prononciation : vèr-mi-ku-lê-r'
Nature : adj.

1Terme d'anatomie. Qui a quelque ressemblance de forme avec les vers. Appendice vermiculaire, petit appendice du caecum. Éminence vermiculaire ou vermiforme supérieure du cervelet, saillie allongée que présente la partie antérieure et moyenne de la face supérieure du cervelet ; éminence vermiculaire ou vermiforme inférieure, éminence assez volumineuse située dans l'enfoncement que présente la face inférieure de ce même organe. 2Où il y a des vers (emploi inusité en médecine).
Déjections vermiculaires , DIDER. , Mém. Voy. Langres
3Terme de physiologie. Qui a un mouvement comparable à celui d'un ver. Mouvement vermiculaire, contraction successive des fibres musculaires circulaires de l'intestin et des conduits excréteurs, d'où résulte un mouvement analogue à celui des vers. Pouls vermiculaire, celui qui, avec le caractère de pouls ondulant, est petit et faible. 4Terme de zoologie. Se dit des coquilles qui sont d'une seule pièce et qui ont la forme de tuyaux allongés. Substantivement. La vermiculaire fossile, sorte de coquille fossile. 5S. f. Vermiculaire brûlante, ou orpin brûlant, sedum acre, L., plante crassulacée à racine vivace, fibreuse, dite aussi trique-madame. 6Genre d'hypoxylacées (champignons), créé par Tode, qui en a décrit trois espèces croissant sur les bois pourris, dont une, la vermiculaire pseudo-sphérie, se trouve près de Mecklembourg, LEGOARANT. XVIe s.
Les quatre muscles lumbricaux ou vermiculaires du pied , PARÉ , IV, 40
Les feuilles de l'herbe ditte vermiculaire , O. DE SERRES , 969
Lat. vermiculus, petit ver (voy. VERMEIL).