VERDURE

Prononciation : vèr-du-r'
Nature : s. f.

1Couleur verte (acception très rare).
J'ai la cuisse bleue, il est vrai, mais je ne tombe pas d'accord de la tête verte ; je voudrais pourtant bien avoir changé du bleu de ma cuisse contre un peu de verdure à ma tête, j'en marcherais beaucoup mieux et plus légèrement , SÉV. , 323
2Particulièrement, couleur verte des herbes, des plantes, des feuilles d'arbres.
Ces climats désolés, où même la nature Ne tient que de votre art ce qu'elle a de verdure , CORN. , Tois. d'or, IV, 1
La surface de la terre parée de sa verdure est le fond inépuisable et commun duquel l'homme et les animaux tirent leur subsistance , BUFF. , Quadrup. t. I, p. 171
Chantez le saule et sa douce verdure , DUCIS , Othello, v, 2 Fig.
Il peut être permis de se parer en un âge qui est la fleur et la verdure des ans , LE P. LEMOINE , dans PASC. Prov. IX
Fig. Verdures et pastorales, choses douces et innocentes.
Vous allez voir des scènes, au prix desquelles les passées n'ont été que des verdures et des pastorales , RETZ , II, 168
Ce ne sont là que des pastorales et des verdures au prix de ce qui suit , MIRAB. , Lett. orig. t. II, p. 364
3Les herbes, les plantes et les feuilles mêmes.
Fier et farouche objet toujours courant aux bois, Toujours sautant aux prés, dansant sur la verdure , LA FONT. , Fabl. XII, 26
Si c'est une malice insupportable de déraciner la première verdure des champs, parce qu'elle est l'espérance de nos moissons , BOSSUET , 2e sermon, Pâques, 3
Viens aux champs fouler la verdure, Donner le bras à ton amant , BÉRANG. , Champs.
4Il se dit aussi des plantes potagères dont on mange les feuilles. Vivre de verdure. 5Tapisserie de verdure, ou, simplement, verdure, tenture de tapisserie qui représente spécialement des arbres. Il a une belle verdure dans sa chambre.
Si j'étais en votre place, j'achèterais une belle tenture de tapisserie de verdure, ou à personnages, que je ferais mettre dans sa chambre pour lui réjouir l'esprit et la vue , MOL. , Am. méd. I, 1
XIIe s.
Por verdure ne por prée Ne por fueille ne por flor , Couci, I
XIIIe s.
Cil qui chantent de flor ne de verdure Ne sentent pas la dolor que je sent , EUST. LE PEINTRE , dans Couci.
Li bois recovrent leur verdure, Qui sunt sec tant cum yver dure , la Rose, 53
Li firmamenz de cui alainne [par l'haleine duquel] Verdure est en terre espandue , RUTEB. , II, 13
Quant se depart la verdure des chans , cité dans COUSSEMAKER, l'Art harmonique, p. 230
XIVe s.
Par l'ardeur du soleil l'en ne doit mie coper choux, percil ne autres telles verdures , Ménagier, II, 2
XVe s.
Mais s'il veut estre Mis à senestre Pour servir femme et il l'endure, C'est raison qu'on le mene paistre La teste dans un chevestre Comme une beste à la verdure , le Blason des faulces amours, p. 258, dans LACURNE
XVIe s.
La verdure [verdeur] ou aquosité [du vin nouveau] est semblable au phlegme , PARÉ , Introd. 6
Vert ou verd ; bourguig. vordure ; provenç. espagn. et ital. verdura.