VERDIR

Prononciation : vèr-dir
Nature : v. a.

1Donner une couleur verte, peindre en vert. Verdir une porte. Fig.
Voyez : cet homme est juste, il est bon ; c'est un sage ; Nul fiel intérieur ne verdit son visage , V. HUGO , Voix, II, 8
2V. n. Devenir vert. Au printemps tout commence à verdir.
Sitôt.... Que des zéphyrs nouveaux les fécondes haleines Feront verdir nos bois et refleurir nos plaines , REGNARD , Satire contre les maris.
3Il se dit du cuivre, quand il se couvre de vert-de-gris. Exposé à l'air, le cuivre verdit. XVIe s.
Puisque c'est le privilege de l'esprit de se r'avoir de la vieillesse, je luy conseille, autant que je puis, de le faire : qu'il verdisse, qu'il fleurisse cependant, s'il peult, comme le guy sur un arbre mort , MONT. , III, 310
Vert ou verd.