VERBE

Prononciation : vèr-b'
Nature : s. m.

1Parole, ton de voix.
Les Israélites, entendant le verbe de ce Philistin, étaient stupéfaits , VOLT. , Phil. Bible expl. Saül et David
Qui donc a mis cette puissance dans le verbe de l'homme [la joie que causent les premiers mots de l'enfant] ? , CHATEAUBR. , Génie, I, VI, 4
L'austère vérité n'a plus de portes closes ; Tout verbe est déchiffré , V. HUGO , Voix int. 1 Avoir le verbe haut, avoir une voix fort élevée, et, figurément, parler avec hauteur.
Les huit députés [des nobles] s'y signalèrent [à rallier leur monde], mais ils n'eurent plus le verbe si haut , SAINT-SIMON , 463, 17
2Synonyme de logos.
Le verbe de Dieu au plus haut des cieux est la source de la sagesse, et ses voies sont les commandements éternels , SACI , Bible, Ecclésiastique, I, 5
Vos sages, dit Tertullien, conviennent que logos, c'est-à-dire le verbe, la parole, semble être l'ouvrier de l'univers ; or nous croyons encore que la propre substance de ce verbe, de cette raison, par laquelle Dieu a tout fait, est l'esprit , CONDIL. , Hist. anc. XV, 8
3Dans le christianisme, le Verbe divin, ou, simplement, le Verbe, la sagesse éternelle, le Fils de Dieu, la seconde personne de la Trinité, égale et consubstantielle au Père (avec un V majuscule).
Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu , SACI , Bible, Év. St Jean, I, 1
Le nom de son fils est le nom de Verbe ; Verbe qu'il engendre éternellement en se contemplant lui-même , BOSSUET , Hist. II, 6
Le vrai Emmanuël, Dieu avec nous ; en un mot le Verbe fait chair, unissant en sa personne la nature humaine avec la divine, afin de réconcilier toutes choses en lui-même , BOSSUET , Hist. II, 6
Il ne dit pas qu'il a pris une âme telle que la nôtre, mais il dit simplement que le Verbe s'est fait chair , BOURDAL. , Myst. Très Saint Sacrem. t. I, p. 516
4Terme de grammaire. Mot qui affirme l'existence d'une personne ou d'une chose, ce qu'elle fait ou ce qu'elle éprouve, ou, plus abstraitement, mot qui indique l'existence d'un attribut dans un sujet. Verbes auxiliaires. Verbes défectifs. Verbes transitifs et intransitifs. Verbes irréguliers. Verbes neutres. Verbes pronominés, appelés souvent, mais à tort, pronominaux. Verbes réfléchis et réciproques. Verbes transitifs directs et indirects.
Et, transposant cent fois et le nom et le verbe, Dans mes vers recousus mettre en pièces Malherbe , BOILEAU , Sat. II
Qu'est-ce que le verbe ? c'est le mot qui marque que l'on juge, c'est-à-dire que l'on pense une chose d'une autre : par exemple, la terre est ronde ; le mot est, c'est le verbe, c'est-à-dire que c'est le mot qui marque que je juge que la terre est ronde , DUMARS. , Oeuv. t. I, p. 73
D'après l'étymologie, verbe est la même chose que mot ou parole ; et il paraît que le verbe ne s'est approprié cette dénomination, que parce qu'on l'a regardé comme le mot par excellence , CONDIL. , Gramm. II, 6
Les verbes adjectifs sont des expressions abrégées équivalentes à deux éléments du discours, à un nom adjectif et au verbe être , CONDIL. , II, 21
Les premiers verbes n'ont été imaginés que pour exprimer l'état de l'âme quand elle agit ou pâtit , CONDIL. , Conn. hum. II, I, 9
Il y eut trois sortes de verbes : les uns actifs, ou qui signifient action ; les autres passifs, ou qui marquent passion ; et les derniers neutres, ou qui indiquent toute autre qualité , CONDIL. , ib. II, I, 9
XIIe s.
Alquant [quelques-uns] diseient bien, pluisur diseient mal.... Tel qui fist personel del verbe impersonal , Th. le mart. 55
XVIe s.
Quand le Verbe eternel, par qui tout est formé.... , DESPORTES , Oeuvres chrestiennes, Sonnets, 16
Provenç. verbi, masculin, verba, féminin, parole, mot, verbe, verb, verbe ; catal. verb ; espagn. et ital. verbo ; du lat. verbum, qui se rattache au grec parler ; goth. vaurd ; allem. Wort ; angl. word ; le b du latin vient d'un dh.