VERBALISER

Prononciation : vèr-ba-li-zé
Nature : v. n.

1Dire des raisons ou des faits pour les faire mettre dans un procès-verbal. Les deux parties, s'étant trouvées à la levée des scellés, ont verbalisé fort longtemps.
Tandis qu'on verbalise, on entend un grand bruit , PATRU , Plaidoy. 5
2Dresser un procès-verbal.
Or, çà, verbalisons , RAC. , Plaid. II, 4
Ils n'avaient d'autre fonction que de maintenir la police et de verbaliser contre les délinquants , FORFAIT , Instit. Mém. scienc. t. v, p. 313
En prison le bal et les violons ; un maire verbalise ; un procureur du roi voit là dedans des complots , P. L. COURIER , Lett. particul.
3Faire de grands discours inutiles (acception qui a vieilli).
Les pauvres comédiens sortirent avec la Rappinière, qui verbalisa le dernier , SCARR. , Rom. com. I, 3
Avouez que vous avez cruellement offensé l'amitié qui était entre nous, et je suis désarmée ; mais de croire que, si vous répondez, je puisse jamais me taire, vous auriez tort ; car ce m'est une chose impossible ; je verbaliserai toujours ; au lieu d'écrire en deux mots, comme je vous l'avais promis, j'écrirai en deux mille , SÉV. , Lett. à Bussy, 26 juillet 1668
Quelle chicane de verbaliser sur le titre qu'on donne à une hérésie, quand on la voit désignée, pour ne point parler des autres marques, par celle de rejeter l'Ancien Testament ! , BOSSUET , Var. XI, 39 Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
4V. a. Certifier par écrit.
Cette copie, d'une belle écriture, est aussi authentique que l'original ; elle est verbalisée, et fut faite avec une exactitude minutieuse , GENLIS , Mém. t. v, p. 206
Verbal.