VENTRILOQUE

Prononciation : van-tri-lo-k'
Nature : s. m.

1Individus qui ont l'art de modifier leur voix naturelle, de l'étouffer à sa sortie du larynx, pendant une expiration lente, graduée et ménagée adroitement, de manière que cette voix semble venir d'une distance plus ou moins éloignée ; on croyait autrefois que ces individus parlaient du ventre. Une scène de ventriloque. 2Adj. C'est une femme ventriloque.
La pythie ou la pythonisse de Delphes rendant des oracles de temps immémorial ; non-seulement elle était ventriloque, mais elle recevait l'inspiration dans son ventre , VOLT. , Phil. Bible expl. Saül et Dav. Il se dit aussi de ceux dont la voix sourde et caverneuse semble sortir du ventre.
XVIe s.
Es saints decrets... les engastrimythes sont appelez ventriloques... comme parlans du ventre , RAB. , IV, 58
Lat. ventriloquus, de venter, ventre, et loqui, parler.