VENAISON

Prononciation : ve-nê-zon
Nature : s. f.

1Chair de bête fauve ou rousse, comme cerf, chevreuil, sanglier, etc. Pâté de venaison.
Et se remplirent à foison De vin vieux et de venaison , SCARR. , Virg. I Basse venaison, le lièvre et le lapin. Toute chair n'est pas venaison.
2La graisse du cerf, du sanglier, dont ils sont surchargés au moment du rut Ce cerf a trois doigts de venaison. Les cerfs, les sangliers sont en venaison. XIIe s.
Mout aura grand planté [abondance] de char et de poisson, De sangliers, de cerfs et autre venoison , DU CANGE , venatio.
XIIIe s.
Aiment assez miex les poissons Que il ne font les venoisons, Fabliaux , BARBAZAN , t. IV, p. 83
XVIe s.
Deux charniers, l'un plein de venaison de cerf, l'aultre de sanglier , CARLOIX , IV, 24
Tant plus un cerf est vieux, plus est-il chargé de venaison , CHARLES IX , Chasse roy. XXII
Provenç. venaizo, venazo ; anc. espagn. venacion ; portug. veaçâo ; ital. venagione ; du latin venationem, de venari, chasser.