VELTE

Prononciation : vèl-t'
Nature : s. f.

1Ancienne unité de mesure contenant 8 pintes de 48 pouces cubes chacune, la même que le septier, et valant 7 lit. 61. L'habitude de compter par velte fait aussi donner ce nom à une mesure de huit litres. 2Instrument qui sert à jauger les tonneaux. Origine inconnue. À côté de velte, Richelet donne verte et verle ; le Bail Saunier, 9 juin 1674, a vergue. Il est bon de noter ces variantes, bien qu'il ne soit pas possible d'en rien conclure. On lit dans Basselin : De decoction de vendange Recipe trois voltes, et plus Ne songe tant à tes escus, Vau de vire, 12. Ce volte serait-il le même que velte ? 1. VELTE. 2Ajoutez :
On a imaginé, pour le jaugeage des tonneaux, différents instruments, dont le plus simple était la velte, nommée en quelques endroits verge, verle, verte ; c'est une règle de fer ou de bois, graduée..., elle marque le nombre de mesures que la futaille contient, selon que la règle se trouve plus ou moins plongée dans la liqueur ; ces mesures portaient précédemment le même nom que l'instrument ; ainsi l'on disait : la velte marque 32, le tonneau contient 32 veltes ; la velte ou setier était de 8 pintes , S. A. TARBÉ , Manuel des poids et mesures, 1 vol. in-8°, Paris, 1813, p. 528 On voit par là que la velte, au sens d'une certaine contenance, est consécutive à la velte, instrument de mesure. L'ordre des significations tel qu'il est donné dans le Dictionnaire doit être interverti.
Ajoutez : On trouve aussi au XVIe siècle verge comme nom de la baguette dont on se servait pour mesurer les liquides en fût, d'où vergier, jauger, et vergeur, jaugeur, MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 67. Au lieu d'origine inconnue, M. Bugge, Romania, n° 10, p. 159, propose l'all. Viertel ou Viert, holl. viertel, virtel, mesure de capacité, proprement quart, quartaut. Mais, comme, à côté de velte, il y a verte ou verle et aussi vergue, et comme velte a aussi le sens de jauge, lequel appartient semblablement à vergue, M. Bugge ajoute : " Trois mots différents sont peut-être ici confondus : 1° verte ou velte, mesure de capacité, de l'all. Vierter ; 2° vergue, jauge, du lat. virga ; picard, vergue, petite gaule ; 3° verle, diminutif suivant Scheler et représentant le lat. virgula. " Mais il n'y a qu'un seul velte, la mesure de capacité n'étant qu'une dérivation de la jauge. Dès lors l'étymologie par verge, virga, devient très probable ; et il faut écarter Viertel. Ce mot, qui présente tant de formes, en avait une de plus, c'est viote (voy. ce mot au Dictionnaire).
Nom d'une sorte de cordage.
Cordages de sparte, de tous calibres : en fils ou tresses battues (veltes), en fils ou tresses non battues... , Tarif des douanes, 1869, p. 45