velleite

Prononciation : vèl-lé-i-té
Nature : s. f.

Volonté faible et qui reste sans effet.
Une volonté imparfaite, ou, comme parle l'école, une velléité , BOSSUET , Ét. d'or. IX, 4
Une de ces velléités dont l'enfer est plein , BOURDAL. , Sur le scandale, 1er avent, p. 107
Le terme de velléité qui exprime le plus bas degré de la puissance de vouloir , BOULLAINVILLIERS , Réfut. de Spinosa, p. 204
M. Crawfort, madame, a quelquefois de petites velléités de sortir de la vie, quand il ne s'y trouve pas bien , VOLT. , Lett. Mme du Deffant, 21 oct. 1770
XVIe s.
Ces souhaits ou velleités ne sont autre chose qu'un petit amour , SAINT FRANÇOIS DE SALES , dans le Dict. de DOCHEZ.
Lat. velle, vouloir, et la finale substantive ité.