VARIANTE

Prononciation : va-ri-an-t'
Nature : s. f.

1Se dit des diverses leçons d'un même texte.
Lorsqu'on voit dans les feuilles périodiques que c'est moi qui ai fait imprimer les variantes de la Henriade sous le nom de M. Marmontel, n'est-il pas de mon devoir d'avertir que cela n'est pas vrai ? , VOLT. , Lett. Koenig, juin 1753
Il est dans la nature de la chose que plus les copies d'un livre se multiplient, plus les variantes de ce livre soient nombreuses , BONNET , Paling. XX, 3
Je fis imprimer à mes frais le texte de cet auteur [Longus] avec les variantes de Rome et de Florence , P. L. COUR. , Lett. à M. Renouard.
Une objection ou plutôt une légère variante fut présentée , VILLEMAIN , Souv. contemp. les Cent-Jours, XI Il se dit aussi des différentes manières d'écrire un mot. Il faut écrire et prononcer érysipèle, nonobstant la variante érésipèle, adoptée par l'Académie.
2Terme de botanique. Différence légère ou peu constante qu'on observe sur les plantes de même espèce, quand on a lieu de l'attribuer plutôt à la nature du sol et à l'influence du climat qu'aux effets de la culture. 3Au plur. Terme de pêche. Courtines qu'on change souvent de place. Variant.