VALIDE

Prononciation : va-li-d'
Nature : adj.

1Sain, vigoureux (ce qui est le sens propre). Un homme valide. Substantivement. Dans cet hospice, il y a tant de malades et tant de valides. 2Fig. Qui a les conditions requises par les lois pour produire son effet.
Leurs mariages [des protestants autorisés à se marier devant un officier de justice] n'avaient pas la dignité d'un sacrement comme les nôtres, mais ils étaient valides , VOLT. , Lett. Richelieu, 16 sept. 1772
3S. m. Au Havre on appelle ainsi la morue du commerce, quand elle est de qualité inférieure. XVIe s.
Avec si amples et valides certificats de confederation , CARLOIX , VIII, 31
Pourquoi y a-t-il tant de larrons, tant de paillards et tant de gueux et mendiants valides en ceste chrestienté ? , Contes d'Eutrapel, dans le Dict. de DOCHEZ
Lat. validus, fort, robuste, de même racine que valere, valoir. VALIDE. Ajoutez : 4Il se dit quelquefois, substantivement, des hommes valides.
L'on remarque que plusieurs valides, trouvant le métier de gueuser bien plus doux que le leur [de laboureurs], demeurent dans la fainéantise , BOISLISLE , Correspond. contrôl. génér. des finances, p. 311, 1693
Titre que les Turcs donnent à la mère du sultan régnant. La sultane Validé (avec un grand V). Arabe, oualidet, celle qui enfante, mère.