VAINEMENT

Prononciation : vè-ne-man
Nature : adv.

D'une manière vaine, sans effet.
Nous voyons que Dieu seul est sage ; et, en déplorant vainement les fautes qui ont ruiné nos affaires, une meilleure réflexion nous apprend.... , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Si un empereur romain tenta vainement d'empêcher la ruine du temple [de Jérusalem], un autre empereur romain tenta encore plus vainement de le rétablir , BOSSUET , Hist. II, 9
Il [Louis XIII] pria vainement ; il n'osa commander, et il sacrifia sa mère , GENLIS , Mlle de la Fayette, p. 8, dans POUGENS
VAINEMENT, EN VAIN. Ces mots sont les mêmes sous deux formes ; la signification en est synonyme, et l'emploi à peu près le même. XIIIe s.
Veinement est troblez chacuns om , Psautier, f° 49
XVIe s.
.... Faut-il esperer Qu'avec tant de tourments je puisse assez durer Pour attendre un retour vainement favorable ? , DESPORTES , diverses Amours, XXI, Complainte.
Vaine, et le suffixe ment. Provenc. vanamen ; espagn. et ital. vanamente.