VAILLANTISE

Prononciation : va-llan-ti-z', ll mouillées, et non va-yan-ti-z'
Nature : s. f.

Terme familier. Action de vaillance.
Dieu sait combien alors il me dit de sottises, Parlant de ses hauts faits et de ses vaillantises , RÉGNIER , Sat. VIII
Que je vais m'en donner, et me mettre en bon train De raconter nos vaillantises ! , MOL. , Amph. III, 6 S'emploie ironiquement le plus souvent.
XIVe s.
Je pourvoiray chascun selon sa vaillandie , Guesclin. 14852
XVe s.
Et aimoit messire Jean ledit comte pour ses vaillantises , FROISS. , II, III, 9
XVIe s.
Et nous filles n'avons nos poictrines esprises Des yeux de nos amants, mais de leurs vaillantises , GARNIER , Bradamante, III, 6
Vaillant 1.