VAILLAMMENT

Prononciation : va-lla-man, ll mouillées, et non va-ya-man
Nature : adv.

D'une manière vaillante.
Les Abydéniens n'avaient qu'un de ces deux partis à prendre, ou de se rendre à discrétion, ou de continuer à se défendre vaillamment , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. VIII, p. 205, dans POUGENS
Je sais par vos blessures et par les miennes, leur dit Charles XII, que nous avons vaillamment combattu ensemble ; vous avez fait votre devoir jusqu'à présent, faites-le encore aujourd'hui , VOLT. , Charles XII, 6
XIIIe s.
Et quant il sorent que le roy Caidu et sa gent leur estoient si près, si alerent à l'encontre vaillamment , MARC POL , p. 723
XIVe s.
Je voeil morir en armes aujourd'hui vaillamment , Baud. de Seb. VII, 824
XVe s.
Avecques le conte.... estoit son nepveu, lequel fut ce jour fait chevalier, et s'i porta vailaument, veu qu'il estoit josne de aage , FENIN , 142
XVIe s.
Ilz sousteindrent le premier choc vaillamment , AMYOT , Timol. 37
Vaillant, et le suffixe ment ; prov. valentamen ; espagn valientemente ; ital. valentemente.