VACARME

Prononciation : va-kar-m'
Nature : s. m.

1Grand bruit, grands cris.
Celle-ci [une veuve] faisait un vacarme, Un bruit et des regrets à percer tous les coeurs , LA FONT. , Matr. d'Éph.
La nuit, ni son obscurité, Son silence et ses autres charmes De la reine des bois [la lionne qui avait perdu son petit] n'arrêtaient les vacarmes , LA FONT. , Fabl. X, 13
Et qui donc es-tu, toi, Qui fais tant de vacarme, et parles de la sorte ! , MOL. , Amph. III, 2
Je ne puis soutenir le vacarme de mon cabinet : il y a plus de cinquante femmes à Marly , MAINTENON , Lett. au duc de Noailles, t. v, p. 90, dans POUGENS
Un lutin que l'enfer a vomi sur la terre, Pour faire aux gens dormant une éternelle guerre, Commence son vacarme et nous lutine tous , REGNARD , Fol. am. I, 2
2Grand bruit fait dans une querelle.
Quel malheur est le mien ! ainsi donc sans sujet J'ai fait ce grand vacarme à ce charmant objet ! , CORN. , le Ment. III, 2
Monsieur, point de vacarme ; Songez que vous mettez le quartier en alarme , HAUTEROCHE , Appar. tromp. I, 6
Ce sont souvent les maris qui, avec leurs vacarmes, se font eux-mêmes ce qu'ils sont , MOL. , G. Dand. II, 1 Il est allé faire du vacarme dans cette maison, il y est allé quereller quelqu'un, faire du bruit.
3Fig. Clameur publique.
L'édition [d'un ouvrage de Voltaire] qui a fait tant de vacarme , VOLT. , Lett. Formont, 5 juin 1734
Il n'était nullement probable qu'après le vacarme fait à Genève par le conseil, et à Neuchâtel par la classe, il voulût m'administrer tranquillement la cène dans son église , J. J. ROUSS. , Conf. XI
XIIIe s.
Flament seut[il sut le flamand], si cria waskarme , Ren. t. IV, p. 239, v. 2882
XIVe s.
Cil qui sont de mort entouchiez, Sont antre les autres couchiez O les morz ; nul ne les desarme ; En criant wacarme, wacarme, Qui vaut autant com dire helas, Gisent aucun.... , G. GUIART , Boy. lignages, t. II, p. 378
XVe s.
Et encor me faisoit pis Wacarme, alarme et les cris Des Flamans.... , E. DESCH. , Poésies mss. f° 173
XVIe s.
Interrogé quelle fin il pretendoit par le tumultuaire vacarme , RAB. , I, 46
Flamand, wach-arme, composé de wach, malheur à, qui est le weh des Allemands, et arm, misérable.