vehementement

Prononciation : vé-é-man-te-man
Nature : adv.

Terme de procédure criminelle. Très fortement.
Pourquoi dire d'un accusé qu'il est véhémentement suspecté d'un tel crime, pour dire qu'il en est violemment suspect ? , D'ALEMB. , Éloges, Boileau. Cette locution n'est plus usitée dans le langage juridique, mais elle est restée dans le langage commun.
Helvétius est véhémentement soupçonné d'avoir fait cet ouvrage [le Sermon du rabbin Akib] , VOLT. , Lett. Damilaville, 8 févr. 1762
XIVe s.
Vehementement suspeceneuse dudit fait , Ordonn. des rois de Fr. t. III, p. 664
Véhémente, et le suffixe ment. VÉHÉMENTEMENT. - HIST. Ajoutez : XVIe s.
Chose fort affectée et vehementement desirée , RAB. , Pant. IV, 3