vehemence

Prononciation : vé-é-man-s'
Nature : s. f.

1Mouvement fort et rapide dans l'âme, dans les passions.
Et son feu [de l'amour] le plus vif et le plus véhément, à la moindre traverse, au moindre empêchement, Perd si tôt cette véhémence, Que de tout le bien qu'il commence Il néglige l'avancement , CORN. , Imit. III, 6
On peut comparer le premier [Démosthène] à cause de la violence, de sa rapidité, de la force et de la véhémence avec laquelle il ravage pour ainsi dire et emporte tout, à une tempête et à un foudre , BOILEAU , Longin, Subl. ch. 10
Je soutiens mon bon droit avec une véhémence douloureuse et pathétique , VOLT. , Lett. d'Argental, 27 févr. 1765
Le chevreuil laisse des impressions plus fortes et qui donnent aux chiens plus d'ardeur et plus de véhémence d'appétit que l'odeur du cerf , BUFF. , Chevreuil.
Quelle passion donnait tant d'énergie à son âme, et de véhémence à sa diction ? , J. J. ROUSS. , 3e dial.
Solitaire, je vais conserver toute la véhémence des sentiments et des douleurs , STAËL , Delphine, 5, frag. 5 Cet orateur a de la véhémence, il a une éloquence pleine de force entraînante.
2Par un passage du sens moral au sens physique, il se dit en parlant du vent. Le vent souffle avec véhémence. Au XVIIe siècle, ce mot avait été attaqué ; et Bouhours dit (Nouv. Rem.) : " Véhémence et véhément, ce sont de bons mots ; ceux qui font scrupule de s'en servir, ont la conscience trop délicate en matière de langage. " XVIe s.
[Madeleine] De sa nouvelle amour monstrant la vehemence , DESPORTES , Oeuvres chrestiennes, sonnets, 15
Ayant ouy l'orateur Demosthenes, il sembloit renouveller en la memoire des escoutans comme une image et une umbre de la vehemence et vivacité de son eloquence , AMYOT , Pyrrh. 29
Quand on vient à demander quelle est la cause qui a produit et va encores produisant ces vehemences [violences].... , LANOUE , 67
L'imagination, esbranlée avecques vehemence , MONT. , I, 101
Provenç. vehemensia ; espagn. vehemencia ; ital. veemenzia ; du lat. vehementia, de vehemens, véhément. VÉHÉMENCE. 2Ajoutez :
Abreuver ce que la véhémence de la chaleur a desséché , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne