UTOPIE

Prononciation : u-to-pie
Nature : s. f.

1Pays imaginaire où tout est réglé au mieux, décrit dans un livre de Thomas Morus qui porte ce titre. Chaque rêveur imagine son Utopie (avec majuscule). 2Fig. Plan de gouvernement imaginaire, où tout est parfaitement réglé pour le bonheur de chacun, et qui, dans la pratique, donne le plus souvent des résultats contraires à ce qu'on espérait (avec une minuscule). Se créer une utopie. De vaines utopies. Projet imaginaire. XVIe s.
Finablement arrivarent au port de Utopie, distant de la ville des Amaurotes par trois lieues , RAB. , Pant. II, 24
La malice que havons de Adam pour heritage s'est treuvée tousjours à Geneve comme ailleurs.... si qu'il ne fault chercher ronds et entiers plaidoieurs qui par cavillations ne prolongent les procez, sinon en utopie , BONIVARD , Anc. et nouv. police de Genève, p. 37
Nom forgé par Thomas Morus, du grec, non, et, lieu, c'est-à-dire chose qui ne se rencontre en aucun lieu.