UT

Prononciation : ut'
Nature : s. m.

1Terme de musique. Autrefois, dans la solmisation par muances, le premier degré de l'hexacorde. 2Nom, en solfiant, du premier des sept sons dont se compose notre musique, rangés par ordre d'acuité.
Dans le fond d'un bois antique Un rossignol disputa Sur ut, ré, mi, fa, sol, la, Avec la belle Angélique , VOIT. , Poés. Oeuv. t. II, p. 120
La disposition de l'ut naturel dans l'échelle des tons le rend fondamental naturellement, mais il peut toujours devenir relatif à tout autre son que l'on voudra choisir pour fondamental , J. J. ROUSS. , Dissert. sur la mus. mod. Gare l'ut, criaient, dit-on, dans la première moitié du XVIIIe siècle, Rebel et Francoeur, les petits violons de l'Opéra, aux violonistes qu'ils dirigeaient, dans les rares moments où ces derniers étaient obligés de démancher. Ut de poitrine, note sur-aiguë qu'ont possédée certains ténors de notre siècle, Lavigne, Duprez, Tamberlick, et qui a contribué à augmenter la célébrité de ces chanteurs.
3Le signe qui représente l'ut. On a généralement remplacé de nos jours ut par do, mais en solfiant seulement. Hors de là, on dit toujours ut. Un ut de poitrine, une clef d'ut, la symphonie en ut mineur de Beethoven. Voy. FA.